Andorre et la France veulent lutter ensemble contre le trafic de cigarettes

Andorre et la France veulent lutter ensemble contre le trafic de cigarettes
Des cigarettes en vente dans un supermarché à Pas de la Case, le 17 octobre 2011 en Andorre

AFP, publié le vendredi 16 mars 2018 à 22h49

Andorre et la France ont signé vendredi à Andorre-la-Vielle une lettre d'intention de coopération bilatérale pour améliorer la lutte contre la contrebande de cigarettes prévoyant notamment des patrouilles communes de douaniers.

Alors que la France a augmenté au 1er mars le prix des cigarettes d'un euro, soit 8 euros pour le paquet de Marlboro Rouge ou de Gauloise blonde, le texte signé par les deux pays n'aborde pas la fiscalité et ne demande pas de toucher au différentiel des tarif, autour de 3 euros le paquet dans la Principauté.

Les cigarettes rapportent à Andorre 110 millions d'euros par an pour des recettes totales de 425 millions d'euros pour un budget total de 450 millions d'euros. 

"La lutte contre la contrebande doit être une réalité, non pas contre ceux qui ramènent quelques paquets supplémentaires mais contre ceux qui en font une activité criminelle, qui organise la traite humaine" (...) ou "finance le terrorisme", a souligné le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, au cours d'une conférence de presse commune avec le chef du gouvernement M. Antoni Marti.

Le texte entrera en vigueur le 1er avril. Il prévoit notamment la mise en place de patrouilles mixtes communes de douaniers afin d'empêcher la sortie de cigarettes, notamment vers l'Occitanie, la région frontalière française voisine.

Il doit permettre également "d'améliorer le travail de renseignements en aval et en amont" pour les différents services

Rappelant que les mauvais chiffres des saisies de cigarettes en 2017, en recul de 8% à 238 tonnes, le ministre des Comptes publics a souhaité en faire une priorité. 

"Les douanes ont fait un très bon travail sur la drogue, elles doivent mettre maintenant, j'allais dire en même temps, la priorité sur le tabac", a-t-il insisté, demandant une meilleure implication des services de gendarmerie et de police.

Pour M. Darmanin, la lutte doit être menée partout car le trafic ne se passe pas seulement aux différentes frontières avec Andorre, l'Espagne, la Belgique... mais aussi dans les envois postaux. 

"Il est aussi important de mettre des douaniers aux frontières que dans les centres postaux", a-t-il fait valoir.

La principauté d'Andorre, micro-Etat de 85 000 habitants enclavé dans les Pyrénées, et dont les co-princes sont le président de la République française et l'évêque d'Urgell en Catalogne (Espagne) est surtout connue pour l'absence de taxes rendant bien meilleur marché de nombreux produits dont les cigarettes et les alcools. Sa principale ressource est le tourisme. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
234 commentaires - Andorre et la France veulent lutter ensemble contre le trafic de cigarettes
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :

    A l'Assemblée, les Insoumis mettent à l'affiche leurs propositions


    Statut : refusé

    Il y a une heure


    Que de haines contre la France Insoumise! Du moins de la part des tenants du libéralisme, de la mondialisation sans contrainte, des serviteurs du patronat, et des soutiens à une politique de casse du tissu social, et industrieux, de la Nation! Les cellules de réponses formatées sont à la manœuvre. Les propositions de ce mouvement, et de la vraie gauche, sont de bon sens, et ont le soutien d'une large part de l'opinion. Mais le réflexe de caste fait que tous les amendements sont rejetés. Il faut laminer l'opposition, comme le pouvoir a voulu détruire les syndicats! Ce n'est plus la démocratie, c'est le mépris pour une partie non neutre de la représentation nationale, et pour ceux , majoritaires, de fait, qui n'ont pas voté Macron, ou qui ont voté contre la châtelaine Le Pen.
    -195-nombre de fois censuré et repassé
    Bravo! Médaille d'ARGENT de la Liberté d'Expression filtrée par la Pensée Unique! Vous avez gagné en plus le rappel de l'article 11 de la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen:
    Art. 11. -. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi

  • avatar
    poulai -

    de toute façon la France devient un pays de dictature

  • avatar
    menotte2487 -

    Il nous feront ch...partout. Le terrorisme a bon dos. Personnellement, voilà très longtemps que je ne fume plus, mais enfin, ce monde devient invivable. Où faut-il aller pour avoir la paix et vivre comme bon nous semble dans le bon vieux temps. Cette répression devient intolérable. Ce n'est plus le criminel qui est traqué, c'est l'honnête citoyen qui fume, qui se déplace en voiture, qui vit, qui mange de la viande, qui gagne de l'argent, qui travaille, qui veut produire naturel, etc...etc...Puisque vous voulez protéger, soi-disant la santé du citoyen, pourquoi ne pas interdire Monsanto? Pourquoi faire des courbettes aux laboratoires pharmaceutiques et j'en passe...

    avatar
    JON-DE-LIONNE -

    et pourquoi aussi ne pas tenir compte des avions dans la pollution puisque comme vous le soulignez, l'état s'occuperait de notre santé..

    les avions dans le ciel sont si nombreux de nos jours qu'on a toujours l'impression qu'ils écrivent #dénoncetonportdepollution!

    vous savez ces traces qui se croisent et se recroisent qu'on a toujours l'impression que ce sont des nuages de pluies qui s'annoncent.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    le 17 03 2018 à 17 57

    Ah Au fait vous pouvez trouver des graines de tabac et les semer... pour sa consommation personnelle, rien ne l'interdit !

  • avatar
    SpeedyRapidoRevival -

    Si la France a été considérée comme le pays des libertés, il y a bien longtemps que ce n'est plus le cas. A part cracher au bassinet, tout le reste sera bientôt réprimé.

    avatar
    menotte2487 -

    Bien d'accord