Appel à la grève les 3 et 4 juillet chez Ouigo

Appel à la grève les 3 et 4 juillet chez Ouigo
Un TGV Ouigo à Neuville-Vitasse, dans le Pas-de-Calais, le 2 juin 2021

AFP, publié le mardi 22 juin 2021 à 13h55

Les salariés de Ouigo sont appelés à faire grève le week-end du 3 et 4 juillet pour protester contre des "conditions de travail dégradées" et demander plus de "reconnaissance", ont annoncé l'Unsa-Ferroviaire, la CFDT-Cheminots et SUD-Rail lundi soir.

Les salariés de Ouigo sont appelés à faire grève le week-end du 3 et 4 juillet pour protester contre des "conditions de travail dégradées" et demander plus de "reconnaissance", ont annoncé l'Unsa-Ferroviaire, la CFDT-Cheminots et SUD-Rail lundi soir.

"C'est un mécontentement général", a indiqué Nathalie Wetzel, secrétaire fédérale de l'Unsa-Ferroviaire, pour expliquer ce mouvement de grève sur le premier week-end de départs estivaux.

Des problèmes de "perte de rémunération liée aux éléments variables de solde" se cumulent avec des conditions de pause et de restauration "fortement dégradées", ainsi qu'une série de problématiques plus locales qui font qu'il y a "un ras-le-bol général", d'après Nathalie Wetzel.

Les trois syndicats réclament une "gratification exceptionnelle" pour reconnaitre l'engagement des cheminots Ouigo pendant la pandémie.

Dans leur communiqué commun, l'Unsa-Ferroviaire, SUD-Rail et la CFDT-Cheminots s'en prennent aussi à la grève du 1er juillet initiée par la CGT-Cheminots et qualifiée de "grève fourre-tout".

La CGT a appelé à une grève nationale le 1er juillet pour réclamer à la direction de la SNCF une hausse générale des salaires, des embauches et de "réelles négociations pour un statut social de haut niveau".

Lundi, une grève circonscrite à l'Ile-de-France a engendré un trafic perturbé notamment sur les lignes C, D et E du RER pour protester contre l'ouverture à la concurrence.

"La CGT a choisi sa journée nationale d'action mais les personnels de Ouigo préféraient exprimer leur mécontentement lors d'un week-end", a précisé Nathalie Wetzel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.