Apple craint une pénurie de cobalt

Apple craint une pénurie de cobalt
Apple logo magasin

Boursier.com, publié le mercredi 21 février 2018 à 08h52

Le cobalt. Vous ne connaissez peut-être pas ce minerai. Il est pourtant un élément indispensable des batteries de vos téléphones portables mais également des moteurs des voitures électriques, dont l'industrie promet un grand boom dans les années à venir. Résultat, son prix s'est envolé ces derniers mois et certains industriels craignent une pénurie.

Apple pourrait se fournir directement auprès des mineurs

Pour éviter de se retrouver dans une telle situation, Apple, l'un des plus grands utilisateurs de cobalt au monde, chercherait à acheter le minerai directement auprès des mineurs. Selon Bloomberg, qui cite des personnes bien informées, le groupe californien négocierait des contrats visant à sécuriser son approvisionnement de plusieurs milliers de tonnes par an pendant au moins cinq ans. Les premières discussions auraient débuté il y a plus d'un an et il n'est pas certain qu'elles se concrétisent, précise néanmoins l'agence. Le PDG de Glencore, Ivan Glasenberg, avait déclaré en fin d'année dernière qu'il discutait avec plusieurs entreprises au sujet du cobalt, dont Apple, sans donner plus de détails.

Le cours du cobalt s'envole

Outre les industriels, les groupes miniers veulent aussi profiter de l'euphorie qui entoure le cobalt à l'image du Français Eramet qui a indiqué ce matin qu'il lorgnait les mines de cobalt. Élément essentiel des batteries lithium-ion pour Smartphones, le cobalt est également très présent dans les batteries des voitures électriques puisqu'il faut 1.000 fois plus de cobalt pour une batterie de voiture que pour un téléphone ! Compte tenu du potentiel de ce marché on comprend pourquoi le cobalt a vu son cours être multiplié par plus de trois au cours des 18 derniers mois, à 80.000$ la tonne.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU