Apple pourrait abandonner Intel et concevoir ses propres puces

Apple pourrait abandonner Intel et concevoir ses propres puces
Apple Mac Book Air

Boursier.com, publié le mardi 03 avril 2018 à 09h32

Apple semble vouloir se débarrasser de ses fournisseurs les plus importants. Après les récentes rumeurs relatives au développement en interne des écrans de prochaine génération, la firme de Cupertino souhaiterait équiper ses ordinateurs Mac avec ses propres puces dès 2020. Au plus grand dam d'Intel qui fournit depuis 2005 Apple avec ses processeurs. L'information, dévoilée hier soir par Bloomberg, a entraîné une véritable chute d'Intel en bourse, l'action du premier fabricant mondial de semi-conducteurs dévissant jusqu'à 9% en séance, avant de clôturer à -6,4% sur le Nasdaq. Il faut dire qu'Intel réalise environ 5% de ses revenus annuels avec Apple.

Projet "Kalamata"

Bloomberg, qui cite des personnes proches du projet baptisé "Kalamata", explique que ce dernier n'en est encore qu'à un premier stade de développement, mais qu'il s'inscrit dans le cadre d'une stratégie plus large mise au point par Apple pour que ses différentes familles d'appareils fonctionnent de manière plus proche et avec des interactions facilitées. "Nous pensons qu'Apple cherche les moyens pour intégrer davantage ses plates-formes matérielles et logicielles, et ils ont clairement fait quelques pas dans cette direction, essayant d'intégrer iOS et macOS", explique Shannon Cross, analyste chez Cross Research.

L'ipad et l'iPhone fonctionnent déjà avec des puces Apple

Ce changement permettrait également à Apple d'apporter plus rapidement de nouvelles fonctionnalités à tous ses produits et de se démarquer de la concurrence. En cas de succès, Apple deviendrait ainsi le seul grand fabricant de PC à utiliser ses propres processeurs. Les autres appareils Apple, tels que l'iPhone ou l' iPad, fonctionnent déjà avec des puces conçues en interne par le groupe californien.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU