Après le confinement, net rebond des créations d'entreprises en mai

Après le confinement, net rebond des créations d'entreprises en mai©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 juin 2020 à 10h35

Après deux mois de baisse liés aux mesures de confinement, les créations d'entreprises ont rebondi de 59,9% au mois de mai en France...

Dans le contexte du déconfinement, les créations d'entreprises en France ont nettement rebondi en mai après deux mois de forte baisse, affichant une progression de 59,9%, selon les données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables publiées ce vendredi par l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Après un plongeon de 33,4% en avril et de 25,7% en mars, le nombre de créations d'entreprises, à 54.967, n'a toutefois pas retrouvé en mai son niveau du début de l'année, avant l'émergence de la crise sanitaire liée au coronavirus, qui s'établissait alors à près de 70.000 créations par mois, indique l'Insee.

Après le déconfinement, les créations d'entreprises classiques ont repris plus fortement que celles des micro-entreprises, avec une hausse de 64,4% pour les premières contre 56% pour les secondes, détaille l'institut.

Rebond dans tous les secteurs d'activité

Ce rebond des créations d'entreprises s'est manifesté dans l'ensemble des secteurs d'activité. Les hausses les plus fortes concernent les activités immobilières (+130,1%), les activités de transport et entreposage (+122,4%) et le commerce (+88,8%).

Mais les secteurs qui contribuent le plus fortement à la hausse de l'ensemble des créations sont le commerce (contribution de +12,4 points), le soutien aux entreprises (+11,8 points) et les activités de transport et entreposage (+10,4 points).

Forte baisse sur les 3 derniers mois

Selon les estimations de l'Insee, sur les 3 mois concernés par le confinement, de mars à mai, les créations d'entreprises ont chuté de 31% par rapport aux mêmes mois de l'année 2019. Le secteur du "soutien aux entreprises" est celui qui contribue le plus à cette diminution (-12.400 créations, soit une contribution de -6,1 points).

Dans ce secteur, c'est dans les activités de conseil pour les affaires et autres conseils de gestion que la baisse est la plus importante (-3.900 créations sur les trois derniers mois), précise également l'institut.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.