Arrêt de travail lié au Covid-19 : la CPME redoute un "absentéisme incontrôlé"

Arrêt de travail lié au Covid-19 : la CPME redoute un "absentéisme incontrôlé"
assurance maladie

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 08 janvier 2021 à 16h16

Alors qu'il sera possible d'obtenir un arrêt de travail "immédiat" en cas de symptômes ou étant cas contact en s'inscrivant sur le site de l'Assurance maladie, la CPME a alerté sur le risque d'un "absentéisme incontrôlé"...

Alors qu'il sera possible d'obtenir un arrêt de travail "immédiat" en cas de symptômes ou étant cas contact en s'inscrivant sur le site de l'Assurance maladie, la CPME a alerté sur le risque d'un "absentéisme incontrôlé"...

A compter du 10 janvier, "dès que vous avez des symptômes ou que vous êtes cas contact, il vous suffira de vous inscriresur le site de l'Assurance maladiepour obtenir un arrêt de travail immédiat, indemnisé sans jour de carence", a annoncé le Premier ministre Jean Castex, lors de son point sur le programme de vaccination et sur la situation sanitaire jeudi.

"L'Assurance maladie procédera à un suivi systématique avec 2 à 3 appels téléphoniques sur 7 jours. Chaque personne déclarée positive se verra proposer à compter du 20 janvier une visite à domicile par un infirmier", a-t-il ajouté.

Si cette mesure doit permettre de "gagner en efficacité" face à l'épidémie de Covid-19 selon le gouvernement, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) ne voit toutefois pas d'un bon oeil cette décision, estimant qu'"une telle disposition serait de nature à entraîner une très forte augmentation des arrêts maladie".

"Sans aucun contrôle médical ni test préalable"

Elle "ouvrirait la porte à un absentéisme incontrôlé risquant de désorganiser les entreprises", a encore alerté l'organisation patronale, estimant que cela "revient à consacrer le caractère automatique de l'arrêt de travail en cas de symptômes supposés et ce, sans aucun contrôle médical ni test préalable".

"Or, parmi les symptômes susceptibles de révéler une infection à la Covid-19, certains sont heureusement bénins et sans aucun lien avec la pandémie", a relevé la CPME, qui affirme dans le même temps ne pas vouloir "remettre en cause l'objectif sanitaire de cette annonce".

Un encadrement pour éviter "les dérives de toutes natures"

L'organisation patronale a ainsi appelé le gouvernement à mettre en place "un encadrement évitant les dérives de toutes natures" que pourrait engendrer cette nouvelle disposition, qui doit concrètement, éviter aux personnes présentant des symptômes du Covid-19 ou cas contact de se rendre chez leur médecin.

Concernant les démarches, le salarié devra se signaler sur le site "declareameli.fr" ou "declare.msa.fr", et recevra alors un récépissé à fournir à son employeur pour justifier son absence. Il a ensuite 2 jours pour réaliser un test PCR. Dans le cas où le test est positif, l'arrêt de travail est prolongé... A noter que les symptômes qui entrent dans le champ de ce dispositif sont, par exemple, la fièvre, la toux sèche, la fatigue, les courbatures, les maux de gorge...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.