Assurance : quels sont les profils les plus recherchés ?

Assurance : quels sont les profils les plus recherchés ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 17 octobre 2019 à 15h36

PageGroup, cabinet de recrutement et d'intérim spécialisés, dévoile l'édition 2020 de son 'Étude de Rémunérations', qui passe au crible 781 métiers répartis dans 24 secteurs d'activité, dont l'Assurance.

La France est le 1er marché européen de l'assurance et le 5e marché mondial avec 146.000 salariés. Le secteur connait actuellement une révolution : l'environnement réglementaire évolue, les activités se diversifient et l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché forcent les acteurs traditionnels à innover. Des mutations qui sont autant d'opportunités pour les professionnels...

PageGroup, cabinet de recrutement et d'intérim spécialisés, dévoile l'édition 2020 de son Étude de Rémunérations, qui passe au crible 781 métiers répartis dans 24 secteurs d'activité, dont l'Assurance.

Dans un secteur bousculé par de nouveaux acteurs, les métiers du marketing et du commercial ont toujours le vent en poupe

Les acteurs traditionnels de l'assurance ont vu l'année 2019 comme un tournant décisif avec le développement massif des assurtech (ou insurtech). Ces start-ups du secteur de l'assurance bouleversent les codesétablis de la profession avec de nouvelles offres : assurances affinitaires, offres connectées (assurance mobile notamment), nouveaux canaux de distribution, etc...

Ce panorama revisité a amené les acteurs traditionnels à recruter en priorité des profils commerciaux, marketing et data, pour revoir en profondeur leurs offres et canaux de distribution. Car l'objectif est désormais de s'aligner sur les offres d'une concurrence plus agile, pour "rester dans la course".

Ainsi, le Chef de produit s'impose comme l'un des métiers les plus plébiscités. Son rôle est de concevoir de nouveaux produits, d'élaborer les méthodes de commercialisation et d'assurer le suivi de l'activité commerciale. Le chef de produit comptant 2 à 5 ans d'expérience dans l'assurance peut compter sur une rémunération située entre 36.000 euros et 50.000 euros bruts annuels, et entre 50.000 euros et 70.000 euros avec 5 à 15 ans d'expérience. Des rémunérations nettement en hausse pour les profils expérimentés...

Le Gestionnaire de Portefeuille est ainsi de plus en plus plébiscité... Véritable chef d'orchestre, il coordonne l'ensemble des acteurs du dispositif de gestion des contrats (Production, Sinistre, Souscription), l'étude des risques ainsi que la mise en place de la prévention des sinistres. Il est rémunéré en début de carrière entre 30.000 euros et 35.000 euros bruts annuels et peut prétendre à un salaire de 35.000 euros à 42.000 euros bruts annuels avec 2 à 5 ans d'expérience.

Un environnement réglementaire changeant : entre risques et opportunités

En parallèle, le secteur de l'assurance connait de profonds bouleversements avec un contexte réglementaire qui évolue. IFRS 9, IFRS 17, DDA, RGPD, ... : les sociétés d'assurance renforcent leurs équipes risques, conformité et finance pour satisfaire les exigences du régulateur.

Le Chargé de conformité agira en ce sens en qualité de "middle office" dans la vérification de la conformité des actions menées sur les contrats. On retrouve ces postes majoritairement dans le secteur de l'Assurance Vie, notamment sur des actions portant sur la Lutte Anti-Blanchiment (LAB) et la Lutte Anti-Terrorisme.

Le chargé de conformité aura pour missions de valider l'origine des fonds, et de vérifier l'authenticité des bénéficiaires des versements et la conformité des pièces fournies. Ce profil pourra prétendre à une rémunération de 30.000 euros et 35.000 euros bruts annuels en début de carrière, et de 35.000 euros à 40.000 euros avec 2 à 5 ans d'expérience.

Le risque cyber en vue

Par ailleurs, la montée de la cybercriminalité présente tant un risque important au vu du volume colossal de données gérées par les assureurs, qu'une opportunité de développer de nouveaux produits et garanties.

Le Souscripteur risque Cyber aura pour mission, comme un souscripteur classique, la négociation commerciale des contrats (en collectif pour la plupart), la mise en place des nouvelles affaires et la surveillance du portefeuille. Ce profil est en revanche spécialisé dans le risque cyber, qui émerge sur l'Assurance.

A l'heure actuelle, les profils restent rares et les compagnies d'assurance peinent à trouver des candidats compétents dans ce domaine car il existe encore peu de formation à ce niveau... Par conséquent, les salaires d'entrée (0 - 2 ans) peuvent aller de 35 à 45.000 euros bruts annuels et atteignent 55 à 75.000 euros pour les profils expérimentés (5 - 15 ans).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.