Assurance-vie : connaissez-vous vraiment tous les frais ?

Assurance-vie : connaissez-vous vraiment tous les frais ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 avril 2018 à 06h10

Les détenteurs de contrats d'assurance-vie savent généralement que des frais leur sont facturés. Mais combien connaissent le niveau précis de ces frais ?.. Afin d'éclairer le public, Godd Value for Money (GVfM) vient de passer en revue la facturation appliquée par plus de 4.000 supports !

Le spécialiste de l'assurance-vie s'est penché uniquement sur les unités de compte (UC). Les performances des fonds en euros étant communiquées nettes de frais, elles sont relativement claires pour l'épargnant. En revanche, la situation est parfois plus floue du côté des UC. En effet, quel épargnant n'est pas étonné en voyant une UC afficher un rendement positif alors même que le capital constitué diminue par le simple effet du prélèvement des frais de gestion, consistant à rogner des parts chaque trimestre voire chaque semestre ou annuellement ?, souligne GVfM.

Deux strates de frais

Avec un contrat investi en UC, l'épargnant subi deux niveaux de frais... Il doit d'abord régler les frais prélevés par l'assureur sur le contrat, c'est-à-dire l'enveloppe. Selon GVfM, ces frais vont de 0,6% à 1,1% avec une moyenne de 0,9%.

L'autre partie (souvent moins visible) est constituée des frais sur les UC, c'est-à-dire des frais sur ce que contient l'enveloppe. Ces derniers ne sont pas prélevés par l'assureur mais par la société qui gère les fonds.

Frais fixes ou frais courant ?

Dans sa communication, la société de gestion indique des frais fixes. Cependant, ils ne correspondent pas toujours à la réalité.

Les frais effectivement prélevés, les frais courants, peuvent intégrer des éléments de performance. Ils sont donc généralement plus élevés que les frais fixes. Ce sont ces frais courant qu'a étudiés GVfM...

Résultats

Les frais les plus élevés sont facturés sur les UC investies en actions. La moyenne est de 2,10% et passe même à 2,17% pour les fonds qui ciblent les pays émergents. Il est également à noter que les fonds les plus "chers" facturent jusqu'à 3% par an.

La gestion flexible et la gestion profilée ont également la main lourde sur les frais, ce qui peut être justifié par le caractère "actif" de ces modes de gestion. Ici, les moyennes sont de 2,46% et 2,03%.

Les fonds obligataires affichent quant à eux une moyenne de frais de 1,26%. Enfin, sans surprise, la gestion indicielle (via des trackers, aussi appelés ETF) ne coûte en moyenne que 0,36%. La faiblesse des frais est d'ailleurs l'un des arguments de cette gestion passive...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU