Aston Martin va fabriquer ses voitures électriques au Royaume-Uni

Aston Martin va fabriquer ses voitures électriques au Royaume-Uni
Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin va construire au Royaume-Uni l'ensemble de ses modèles électriques prévus à partie de 2025, a annoncé son président exécutif Lawrence Stroll.

AFP, publié le lundi 08 mars 2021 à 12h43

Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin va construire au Royaume-Uni l'ensemble de ses modèles électriques prévus à partie de 2025, a annoncé son président exécutif Lawrence Stroll dans un entretien au Financial Times.

Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin va construire au Royaume-Uni l'ensemble de ses modèles électriques prévus à partie de 2025, a annoncé son président exécutif Lawrence Stroll dans un entretien au Financial Times.

"Le SUV sera construit au Pays de Galles et les voitures de sports ici (à Gaydon, ndlr), a-t-il dit, interrogé au siège du groupe, selon le quotidien des affaires dimanche.

La marque va proposer une version hybride son SUV DBX cette année, puis pour d'autres modèles à partir de 2023 avant du 100% électrique en 2025.

Au total, 2.500 personnes travaillent à Gaydon, dans le centre de l'Angleterre et à St Athan au Pays de Galles.

Le constructeur a annoncé l'an dernier 500 licenciements dans le cadre d'une restructuration en pleine crise historique de l'automobile, l'un des secteurs les plus durement frappés par la pandémie.

La société a plus que triplé sa perte en 2020 mais elle mise sur un redressement grâce à son plan de restructuration.

Aston Martin, connu pour être la marque préférée de James Bond, avait été sauvée de la faillite début 2020 par le milliardaire canadien Lawrence Stroll. Sous son égide, le constructeur fait en outre son retour en Formule 1 cette année après des décennies d'absence.

Sur l'électrique, "nous sommes très en avance sur nos concurrents grâce à notre partenariat avec Mercedes", qui détient 20% du capital du britannique, assure M. Stroll au Financial Times.

L'italien Ferrari prévoit de sortir des modèles hybrides d'ici 2030 tandis que le britannique Bentley va passer au tout électrique à la même date.

Au-delà, l'ensemble des constructeurs automobiles britanniques s'activent pour accompagner la transition énergétique, surtout que le Royaume-Uni va interdire à partir de 2030 la vente de voitures à essence ou diesel.

Jaguar a par exemple annoncé récemment adopter le tout-électrique d'ici 2025.

D'autres hésitent sur leur présence au Royaume-Uni, comme Stellantis qui discute avec le gouvernement britannique de l'avenir de l'usine Vauxhall d'Ellesmere Port dans le nord-ouest de l'Angleterre. Une des options serait d'y fabriquer une voiture électrique, à condition d'un soutien substantiel des pouvoirs publics.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.