Au Vietnam, les agriculteurs luttent pour écouler des milliers de tonnes de litchis

Chargement en cours
Un fermier vietnamien transporte des litchis pour les vendre sur le marché de gros de la province de Bac Giang, le 9 juin 2020.
Un fermier vietnamien transporte des litchis pour les vendre sur le marché de gros de la province de Bac Giang, le 9 juin 2020.
1/4
© AFP, Manan VATSYAYANA

AFP, publié le mardi 09 juin 2020 à 12h35

Au Vietnam, l'un des plus grands exportateurs de litchis au monde, la récolte bat son plein. Mais les agriculteurs ont le plus grand mal à écouler leur production à l'international, les frontières restant fermées à cause de la pandémie, et les prix sont en berne.

Le petit fruit rouge ne se récolte que pendant six semaines de mi-mai à fin juin. Sur le marché de gros de la province de Bac Giang, dans le nord du pays, de gigantesques piles, entassées avant l'aube par plusieurs centaines de fermiers, attendent de trouver preneurs.

Mais, cette année, avec le coronavirus, les acheteurs étrangers, qui avaient l'habitude de faire leur transaction en direct sur le marché, sont absents, bloqués dans leur pays.

Malgré la proximité de la Chine, un des principaux débouchés pour le litchi vietnamien, "nous ne voyons pas de commerçants chinois et nous devons écouler la marchandise principalement auprès d'acheteurs nationaux, donc les prix sont très bas", déplore à l'AFP Nguyen Van Thanh, qui vend d'habitude la moitié de sa production à l'international. 

"Nous avons travaillé dur toute l'année (...) mais ce n'est pas suffisant pour vivre", soupire l'agriculteur Do Van Toan.

Le Vietnam exporte habituellement quelque 100.000 tonnes de litchis frais chaque année, principalement en Chine, mais aussi en Australie et aux Etats-Unis. 

Après le café, le riz et le poisson-chat, il s'est tourné ces dernières années vers l'exportation de fruits et légumes: il en a écoulé l'année dernière pour 3,3 milliards d'euros. 

Le pays ne recense à ce jour que 332 cas de coronavirus et aucun décès. Malgré cela les frontières, ouvertes pour les marchandises, restent fermées aux étrangers, hors quelques cas exceptionnels.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.