Australie: enquête nationale sur les banques après des scandales

Australie: enquête nationale sur les banques après des scandales

Montage photos des logos des quatre grandes banques australiennes: NAB, Westpac, Commonweath Bank of Australia et ANZ, le 30 novembre 2017

AFP, publié le lundi 12 février 2018 à 07h15

L'Australie a officiellement ouvert lundi une enquête indépendante demandée de longue date par l'opposition sur les pratiques du secteur bancaire après une série de scandales.

Les quatre grandes banques australiennes -la Commonwealth Bank of Australia (CBA), Westpac, l'ANZ et la NAB- réalisent la plupart du temps des milliards de dollars de bénéfices. Mais elles sont dans la ligne de mire des pouvoirs publics à la suite d'une série d'affaires de fraude présumée aux assurances-vie ou aux prêts immobiliers.

Elles sont soupçonnées d'avoir prodigué des conseils douteux à leurs clients. Elles sont aussi accusées de violations des lois sur le blanchiment d'argent et de manipulation des taux.

Le Premier ministre Malcolm Turnbull, ancien banquier d'affaires, a longtemps opposé une fin de non recevoir aux appels de l'opposition travailliste à ouvrir une commission d'enquête royale sur le secteur bancaire. 

Mais face à la colère de l'opinion publique, il a dû changer son fusil d'épaule et avait annoncé fin novembre qu'une enquête serait lancée.

La Commission royale sur les manquements des secteurs de la banque, des retraites et des services financiers a le pouvoir de convoquer des témoins et de collecter des preuves. 

Mais elle n'aura pas le droit d'ordonner aux banques de verser des dédommagements aux éventuelles victimes de leurs manquements.

Elle peut faire des recommandations au gouvernement en vue de changements dans les règles internes au secteur.

Dirigée par l'ancien juge de la Haute Cour Kenneth Hayne, la commission a 12 mois pour rendre son rapport à Canberra.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Australie: enquête nationale sur les banques après des scandales
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    en France par contre jamais d'enquête concernant ces 3 DANGERS public intimement associés : caisse d'épargne banques populaires banque d'affaire natixis , ils opèrent toujours sur le fil du rasoir c'est le brouillard on se demande toujours on se termine la judicieuse opportunité autorisée et ou commence la condamnable et criminelle malhonnêteté c'est vraiment le flou artistique avec toujours une bonne combine pour se débiner lorsque le vent vient a mal tourner , remarquez c'est une espèce hautement protégée a n'en pas douter avec la complicité des autorités pour ce beau monde participer tels des charognards affamés a la curée avec notre blé !

  • avatar
    FelixM -

    Comme pour la vente d'armes individuelles, l'Australie se montre donc, une fois de plus, bien plus sage que les USA.
    D'un côté un pays qui les interdit et qui voit le taux d'homicides fortement baisser en 15 ans, de l'autre un pays dont l'agressivité du lobby des armes conduit à 30 000 morts annuelles, dont plus de 6 000 par homicide.
    Idem pour les banques, l'Australie surveille leurs dérives et leurs activités malhonnêtes, les USA leur donnent leur bénédiction en dérèglementant.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]