Autolib' : Bolloré réclamerait 235 millions d'euros !

Autolib' : Bolloré réclamerait 235 millions d'euros !
Véhicule Autolib' à côté de la Tour Eiffel durant un tour de présentation.

Boursier.com, publié le jeudi 27 septembre 2018 à 10h21

La fin du contrat Autolib' n'a pas fini de faire parler ! Le syndicat Autolib' Velib' Métropole (SAVM) dévoile que le groupe Bolloré réclamerait en effet 235 millions d'euros pour avoir cassé ce contrat selon 'Le Figaro'...

Une facture surestimée ?

La facture a en effet été envoyée et la note est salée... Bolloré considère avoir droit à 175 millions d'euros liés au déficit du service depuis son lancement en 2011. Il ajoute à cela les 43 millions d'euros qu'a coûté la résiliation du contrat, ainsi que 17 millions d'euros pour les bornes de recharge électrique que le groupe doit rendre aux collectivités locales...

De son côté, le SAVM ne compte pas se laisser faire... Le syndicat entend en effet contester cette facture qu'il considère largement surestimée. Sa présidente, Catherine Baratti-Elbaz, avait en effet envisagé que la résiliation du contrat ne coûterait "que" quelques dizaines de millions d'euros...

Un service qui n'a jamais été rentable

En juillet dernier, Marie Bolloré, la directrice générale des applications mobilité du groupe, était revenue dans un entretien au 'JDD' sur l'échec d'Autolib' à Paris... Elle affichait toute sa déception quant à l'échec du service lancé en 2011, mais qui n'a jamais atteint la rentabilité économique.

La fille de Vincent Bolloré indiquait pourtant : "cela allait de mieux en mieux" et regrettait : "Nous n'avons pas pensé une seconde que l'on irait jusqu'à la résiliation du contrat !".

L'objectif désormais pour le groupe sera de se débarrasser des 4.000 voitures désormais inactives. Selon les informations du 'Figaro', plus de la moitié auraient été vendues à un mystérieux spécialiste des services automobiles nommé MyCar...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.