Automobile : déjà 45.000 candidats pour la nouvelle prime à la casse

Automobile : déjà 45.000 candidats pour la nouvelle prime à la casse©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 11 mai 2018 à 21h29

En vigueur depuis le 1er janvier 2018, la "prime à la casse" élargie annoncée à l'automne 2017 par Nicolas Hulot, a déjà séduit 45.000 automobilistes sur les 4 premier mois de l'année. Le ministère de la Transition écologique a publié vendredi ce bilan arrêté au 10 mai, en saluant un "véritable succès" pour ce dispositif.

Ce dernier prévoit le versement d'une prime de 1.000 euros (2.000 euros pour les ménages non-imposables) pour la mise au rebut des véhicules diesel antérieurs à 2001 (d'avant 2006 pour les ménages non-imposables) et des véhicules essence antérieurs à 1997. La prime est même portée à 2.500 euros pour l'achat d'un véhicule électrique neuf.

Nicolas Hulot lance une samedi une campagne de communication

Les premiers chiffres qui remontent témoignent d'un fort usage de la prime par les ménages modestes, puisque 70% des primes distribuées ont bénéficié à des ménages non imposables pour un montant de 2.000 euros, a précisé le ministère dans un communiqué.

Le ministre Nicolas Hulot lancera samedi une campagne de communication pour populariser la prime à la conversion, dont l'objectif est de "réduire efficacement les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l'air" et de réaliser "de vraies économies de carburant", a estimé le ministre cité par le communiqué.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.