Automobile : la prime à la conversion étendue

Automobile : la prime à la conversion étendue
voiture automobile trafic

Boursier.com, publié le jeudi 18 octobre 2018 à 16h36

Le gouvernement souhaite donner un nouveau coup de pouce aux ménages pour acheter des véhicules propres. La prime à la conversion va être étendue l'an prochain. En janvier, l'exécutif avait déjà élargi le dispositif à l'achat de voitures d'occasion répondant à certains critères écologiques.

Jusqu'à 2.500 euros

François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire, annonce ce jeudi l'élargissement de la mesure aux véhicules hybrides rechargeables et une aide plus importante pour les foyers non imposables. "On aura une prime qui pourra aller jusqu'à 2.500 euros pour du neuf comme de l'occasion", a-t-il expliqué lors d'une interview sur RMC.

Aujourd'hui, la prime à la casse permet aux propriétaires de voitures essence datant d'avant 1997 ou diesel d'avant 2000, de bénéficier d'une aide de 2.500 euros pour l'achat d'un véhicule électrique neuf. La mesure prévoit aussi une enveloppe de 1.000 euros ou 2.000 euros pour les foyers non imposables, concernant l'acquisition d'un modèle électrique d'occasion ou thermique moins polluant.

Électrique ou hybride

En 2019, la prime de 2.500 euros sera étendue aux véhicules hybrides neufs. Les ménages non imposables bénéficieront aussi d'une enveloppe de 2.500 euros pour l'achat d'un véhicule d'occasion électrique ou hybride.

Selon le gouvernement, 250.000 voitures polluantes seront remplacées cette année, grâce à la prime à la conversion. La mesure permet aussi d'apaiser les tensions alors que les prix des carburants sont au plus haut. Malgré le ras-le-bol des automobilistes, le gouvernement a confirmé la poursuite de la hausse prévue des taxes de 4 centimes pour l'essence et de 7 centimes pour le gazole. L'objectif affiché est de gommer l'avantage de prix du diesel par rapport à l'essence.

Objectifs européens

Réduire les émissions de CO2 des voitures est un enjeu actuellement en discussion au niveau européen. Les ministres de l'Environnement de l'UE se sont réunis à Luxembourg la semaines dernière. Ils ont fixé comme objectif une réduction de 35% d'ici à 2030.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.