Automobile : le marché de retour à la case 1975 ?

Automobile : le marché de retour à la case 1975 ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 01 décembre 2020 à 14h12

Avec la crise sanitaire, le marché automobile français est parti pour retomber en 2020 à son plus bas niveau depuis 45 ans.

Les derniers chiffres du marché automobile français sont tombés dans la nuit et ils ne sont pas bons. Les immatriculations de voitures neuves ont flanché de 27,03% en novembre, selon les données fournies par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), en repli pour le quatrième mois consécutif.

Depuis le premier janvier, le déclin du marché français atteint désormais 26,92%. A tel point qu'ils semble parti pour retomber en 2020 à son plus bas niveau depuis 1975, soit 45 ans, a déclaré mardi un porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Il devrait tomber plus bas encore que lors de la crise précédente de 2008-2009.

Le pire a été évité

Le CCFA estime malgré tout que le pire a été évité et anticipe désormais que la baisse cumulée du marché en 2020 devrait se situer dans le haut de sa fourchette de prévision de -25% à -30%, c'est-à-dire plutôt vers -26%.

"Il y a encore des inconnues pour décembre, liées notamment à la demande en voitures de location pour se rendre aux sports d'hiver si les stations de ski restent fermées", a dit François Roudier, porte-parole du CCFA. "Mais l'aspect catastrophiste d'un -30% n'apparaît plus réaliste."

Toyota et Daimler ont surperformé

Du côté des constructeurs, le groupe PSA a vu ses ventes reculer de 23,36% par rapport à la même période en 2019 avec un repli limité à 19,67% pour la seule marque Peugeot. Chez Renault, les immatriculations ont chuté de 34,16% le mois passé, avec une baisse marquée de 34,76% pour la marque au losange. Chez les groupes étrangers, Toyota (-11,95%) et Daimler (-17,18%) ont surperformé alors que Volkswagen (-24,72%), Fiat Chrysler (-34,07%) et Ford (-41,75%) ont davantage souffert.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.