Automobile : vers un bon mois d'août en France, malgré la trêve estivale

Automobile : vers un bon mois d'août en France, malgré la trêve estivale©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 14 août 2020 à 16h10

De quoi confirmer le rebond intervenu après la levée des mesures de confinement, selon des sources citées par l'agence de presse Reuters.

Les commandes de voitures en France devraient progresser en août par rapport au même mois de 2019, malgré la trêve estivale, selon des informations de l'agence Reuters obtenues auprès de deux sources proches des constructeurs automobiles français. De quoi confirmer le rebond intervenu après la levée des mesures de confinement.

Plus petit mois de l'année en terme d'activité pour le secteur, août n'échappera pas à la règle en 2020 en raison des congés des clients et des vendeurs, mais de manière moins marquée que les années précédentes.

Tendance d'un bon troisième trimestre

"La courbe des commandes en août devrait rester au-dessus de l'an dernier (...) et les immatriculations montent vite", a confié une des sources sur la base des remontées des concessionnaires sur les 12 premiers jours du mois. "Cela confirme la tendance d'un bon troisième trimestre."

Il s'était immatriculé 129.300 voitures en août de l'an dernier. Depuis le début du mois, selon des données provisoires, le cumul des immatriculations donnait 26.000 voitures lundi soir et plus de 33.000 mercredi soir. "On est encore en négatif, mais ça monte toujours en flèche en fin de mois", a ajouté la source. La demande est particulièrement soutenue chez les particuliers, qui n'ont pas pu changer leurs véhicules pendant la période de confinement décrétée par le gouvernement afin d'endiguer l'épidémie de coronavirus.

Les aides d'Etat, sous forme notamment de primes à la casse (ou à la conversion), continuent aussi de soutenir le marché même si le dispositif est moins généreux depuis le 3 août.

Selon le dernier baromètre du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), qui préfigure les immatriculations des mois suivants, les commandes de voitures étaient en croissance de 21,4% en juillet, poursuivant leur vif rebond de mai et juin après leur chute de mars et avril à cause du confinement.

Les carnets sont pleins

"Ça travaille beaucoup pour un mois d'août, et pour les modèles qui marchent, les carnets sont pleins", selon une autre source.

Les immatriculations de voitures neuves en France, troisième marché automobile d'Europe, ont progressé de 3,9% en juillet, mais restent en baisse de 33,2% sur les sept premiers mois de l'année.

Les constructeurs anticipent un recul du marché français compris entre 20% et 30% sur l'ensemble de 2020, sous réserve que le quatrième trimestre, toujours marqué par une visibilité réduite, n'apporte pas de mauvaises surprises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.