Avec la réforme fiscale, Donald Trump fête Noël avant l'heure !

Avec la réforme fiscale, Donald Trump fête Noël avant l'heure !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 23h51

Après des mois de tractations entre élus Républicains des deux chambres du Congrès américain, la grande réforme fiscale, principal moteur de la Bourse de New York depuis un an, a été définitivement adoptée mercredi dans les mêmes termes par les deux chambres du Congrès.

Le président américain Donald Trump a donné libre cours à son enthousiasme, en saluant ce "cadeau de Noël" via Twitter, et en faisant réciter à un de ses ministres une prière pour "remercier Dieu de la victoire politique obtenue au Congrès sur la réforme fiscale". Depuis la Maison Blanche, il a aussi repris son slogan de campagne,  en affirmant que "nous rendons à l'Amérique sa grandeur".

Des performances à deux chiffres à Wall Street cette année

La Bourse de New York en revanche, qui avait déjà largement anticipé l'événement, est restée de marbre mercredi soir, finissant presque stable. Le Dow Jones a reculé de 0,11%, tandis que l'indice large S&P 500 a fléchi de 0,08% et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a lâché 0,04%.

Depuis le début de l'année, les trois indices ont cependant gagné respectivement 25,3%, 20% et 29,4%, essentiellement galvanisés par la perspective de cette réforme fiscale de grande ampleur, promise par Donald Trump lors de sa campagne présidentielle. Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêts se sont tendus ces derniers jours, les investisseurs s'attendant à ce que la réforme entraîne une hausse de l'inflation et un creusement du déficit budgétaire.

Des baisses d'impôts pour tous, ou surtout pour les plus riches ?

La réforme portée par Donald Trump tout au long de sa campagne présidentielle se présente comme la plus importante refonte de la fiscalité aux Etats-Unis depuis celle menée par Ronald Reagan en 1986. Le texte prévoit notamment de réduire le taux d'imposition sur les bénéfices à 21% pour les sociétés, contre 35% actuellement, tandis que le taux maximal d'imposition pour les particuliers passera de 39,6% à 37% dès janvier 2018.

Les élus démocrates du Congrès, qui se sont opposés à la réforme, dépeignent cependant la loi comme un cadeau aux plus riches et aux entreprises. "Souvenez-vous de ce jour", a notamment lancé Nancy Pelosi, chef des démocrates de la Chambre. La loi est, a-t-elle dite, "un vol pur et simple de la classe moyenne".

La Maison Blanche estime en revanche que cet électrochoc fiscal permettra à l'économie américaine d'accélérer son rythme de croissance pour dépasser les 3% par an, alors qu'elle évolue entre 1,5% et 2,5% depuis 2010. Toutefois, la forte baisse d'impôts devrait aussi creuser le déficit budgétaire.

Donald Trump remercie... Dieu pour ce succès

Mercredi après-midi, Donald Trump a organisé une réunion gouvernementale pour célébrer le passage de sa première grande réforme depuis son entrée en fonction il y a 11 mois. Lors de cette réunion, le président américain a demandé à son ministre du Logement Ben Carson de réciter une prière de remerciement à Dieu. "Nous vous remercions pour l'unité au Congrès qui a présenté une opportunité pour que notre économie prospère, afin que nous puissions combattre la dette corrosive qui détruit notre avenir", a notamment dit le ministre.

Le président s'est aussi fendu d'un "tweet" triomphant, assorti d'une animation GIF représentant un paquet cadeau plein de billets de banque pour Noël, assorti d'un message : "Des baisses d'impôts pour Noël !"

We are delivering HISTORIC TAX RELIEF for the American people!#TaxCutsandJobsAct pic.twitter.com/lLgATrCh5o - Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.