Avec plus de 2,6 MdsE levés en 2017, l'innovation française se porte bien !

Avec plus de 2,6 MdsE levés en 2017, l'innovation française se porte bien !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 janvier 2018 à 09h52

In Extenso Innovation Croissance, entité du réseau Deloitte, publie les résultats de son 5ème Baromètre des Levées de Fonds des Entreprises Innovantes... L'édition annuelle prend en compte toutes les opérations réalisées par les start-ups françaises en 2017.
 
Cet outil mis à disposition de l'écosystème permet de quantifier et qualifier le potentiel de création de valeur des jeunes entreprises innovantes tricolores : qui sont ces start-ups qui lèvent ? D'où viennent-elles ? Que proposent-elles ? A combien s'élèvent les tickets ? Que deviennent-elles par la suite ?

Fort de son expertise en management et financement de l'innovation, In Extenso Innovation Croissance s'attèle à répondre à ces questions et fait la lumière sur la réalité du capital risque aujourd'hui sur le territoire français...

Potentiel prometteur

Avec plus de 2,6 milliards d'euros levés en 2017, la France témoigne d'un potentiel prometteur en termes de retombées économiques. Les start-ups qui innovent sont soutenues par des acteurs confiants et efficaces.

"Vitrine considérable de l'innovation à la française et de l'émulation générée par cet écosystème, le CES 2018 est une synthèse de ce dynamisme : la France a en effet envoyé sur place la seconde délégation la plus nombreuse, après la Chine", illustre Patricia Braun, Présidente d'In Extenso Innovation Croissance. "De mieux en mieux entourées, nos entreprises innovantes tricolores sont plus aptes à séduire les fonds et collaborer de façon vertueuse avec ces derniers".

Un recul du volume qui sert le montant du ticket moyen

Avec un total de 506 opérations, l'exercice 2017 confirme la tendance pressentie à l'aube de son quatrième trimestre. On constate en effet que le volume des opérations enregistrées est en recul quand la valeur totale de ces dernières est en hausse en comparaison avec l'année 2016 :
 
Les montants levés augmentent de 5% en 2017, passant ainsi de 2,5 milliards d'euros levés en 2016 à plus de 2,6 milliards ; Parallèlement à ce constat, 2017 enregistre une baisse de 10% du nombre des levées entre 2016 et 2017.

Courbes inversées

Ces courbes inversées favorisent une hausse de la valeur du "ticket moyen", tendance révélatrice d'un plus fort engagement des investisseurs sur les projets à forte valeur ajoutée en faveur des startups.

"En dépit du ralentissement de l'investissement observé sur les trois derniers mois dû aux aléas des systèmes de financement, on peut indubitablement qualifier 2017 de belle année", analyse Patricia Braun. "Les différentes parties prenantes font preuve d'un vrai dynamisme en faveur de l'innovation. Bien engagées et empreintes de confiance, les opérations de capital risque ont cependant encore une marge de progression en termes de valeur. Le marché est mature pour intégrer des problématiques d'ingénierie financière à sa réflexion et ainsi orchestrer les levées de fonds de plus grande envergure dans les phases critiques d'accélération".

Capital risque : la maturité n'est pas un sujet en 2017, bien au contraire...

Bien que 40% des levées aient été réalisées par des structures ayant plus de 5 ans d'existence, cette donnée est constante et la tendance est à la stagnation sur cette typologie d'entreprises. Par nature plus rassurantes, ces start-ups ne concentrent pas un volume croissant d'opérations.

Il convient en revanche de souligner le regain d'intérêt qu'ont les fonds pour les plus jeunes entreprises. En 2017, celles-ci enregistrent une hausse notable du ticket moyen : +40% pour les entreprises de 1 à 3 ans et +50% pour celles de 3 à 5 ans.

"Parfaite illustration du renforcement de l'attractivité de ces jeunes entreprises, 40% du Top 20 des levées les plus importantes de 2017 ont entre 1 et 5 ans d'existence", précise Patricia Braun. "Cette attraction pour les structures plus récentes met en lumière la qualité des innovations et leur potentiel de marché déjà qualifié".

Les plateformes d'intermédiation, les Fintechs et les objets connectés toujours vedettes

Revendiquant un peu plus de 1 milliard d'euros levé en 2017, la catégorie Internet & Services est, cette année encore, celle qui totalise le montant le plus important (1.062 milliards d'euros en 2016), et ce même si le nombre total d'opérations est en net recul sur ce secteur. Celui-ci passe en effet de 236 opérations en 2016 à 198 en 2017 soit - 16% avec une augmentation de 8% des montants levés.

Dans la catégorie-maîtresse, Internet & Services, les plateformes d'intermédiation totalisent 50% des fonds levés. Les projets Fintechs confirment la tendance de 2016 et continuent quant à eux leur montée en puissance avec 16% des montants levés dans la catégorie. Les objets connectés, avec l'intelligence artificielle qui ouvre de nouveaux marchés, occupent la troisième place et remontent dans le classement.

Par ailleurs sensiblement identique à celui de 2016, le classement sectoriel 2017 met cependant en lumière le recul du secteur Life Science : la valeur du ticket moyen est en effet diluée dans un plus grand nombre de petites opérations. Construites sur un modèle économique plus long terme, les entreprises innovantes du secteur souffrent d'un ROI souvent tardif.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU