Avis de tempête sur Steinhoff, la maison mère de Conforama !

Avis de tempête sur Steinhoff, la maison mère de Conforama !
Conforama meubles

Boursier.com, publié le mercredi 06 décembre 2017 à 20h22

En pleine saison des ventes de fin d'année, Steinhoff, géant sud-africain de l'ameublement et de l'électroménager, se retrouve en plein tourmente. Le cours de Bourse du groupe a plongé de plus de 60% mercredi sur les Bourses de  Francfort (-63% à 1,11 euro) et de Johannesbourg (-61%), après l'annonce de la démission surprise du président du directoire, Markus Jooste, sur fond d'irrégularités comptables.

Conforama et showroomprivé.com pris dans la tempête

En France, le holding Steinhoff International est notamment la maison mère de la chaîne d'ameublement Conforama, acquise en 2011. Il possède aussi depuis l'été dernier 17% du capital de showroomprivé.com, la société de vente événementielle en ligne d'articles de mode et de maison (participation acquise par Conforama).

Ebranlé par les dernières révélations, le titre de showroomprivé a chuté mercredi de plus de 9% à la Bourse de Paris, pour finir à 8,89 euros, loin des 27 euros déboursés en août dernier par Conforama pour entrer à son capital.

Mardi soir, Steinhoff a donc annoncé la démission de son président du directoire Markus Jooste, "avec effet immédiat" et a révélé que le groupe faisait l'objet de nouvelles investigations, menées en Allemagne, concernant des irrégularités comptables...

Une enquête ouverte en Allemagne depuis l'été dernier

"De nouvelles informations sont apparues sur des irrégularités comptables qui nécessitent davantage d'investigations", a ainsi admis Steinhoff, sans plus de précisions. De son côté, le parquet d'Oldenburg, cité par l'agence 'Reuters', a indiqué que les enquêteurs étudiaient les documents saisis lors de perquisitions et qu'une "conclusion de l'enquête n'était pas actuellement prévisible en raison de l'ampleur des procédures".

Le parquet d'Oldenburg avait annoncé l'été dernier que quatre dirigeants en poste ou plus anciens étaient soupçonnés d'avoir gonflé les revenus du groupe en pratiquant des cessions à des entreprises tierces, mais en fait liées à Steinhoff.

Les irrégularités s'étendraient sur plusieurs exercices

Au vu des derniers développements, la publication des résultats annuels de Steinhoff, programmée ce mercredi, a été reportée sine die. Les ajustements comptables pourraient aussi porter sur des exercices antérieurs, a prévenu le conseil d'administration dans un communiqué. Le conseil a tenté (sans succès) de rassurer les investisseurs en affirmant que "Steinhoff a un grand nombre d'activités rentables de grande qualité dans le monde".

Le groupe sud-africain réalise plus de la moitié (52%) de son chiffre d'affaires en Europe, où il possède d'autres distributeurs d'ameublement, notamment la chaîne britannique Poundland, acquise en 2016. En Afrique du Sud, il avait engagé l'an dernier des négociations avec ShopRite - l'un des leaders de la distribution alimentaire - pour créer un champion de la distribution, avant d'y renoncer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.