Baidu face à des défis après la démission d'un de ses cerveaux

Chargement en cours
Des personnes visistent le stand de Baidu le 4 décembre 2017 à Wuzhen en Chine
Des personnes visistent le stand de Baidu le 4 décembre 2017 à Wuzhen en Chine
1/2
© AFP, -

AFP, publié le lundi 21 mai 2018 à 15h16

La démission d'un cadre supérieur de Baidu est un revers majeur pour la poussée du géant chinois de l'internet dans  le secteur de l'intelligence artificielle, ont averti lundi les analystes, alors que l'entreprise tente de se diversifier en s'éloignant de son activité de moteur de recherche. 

La perte par Baidu de l'expert en intelligence artificielle Qi Lu est le dernier revers subi par l'entreprise basée à Pékin, souvent qualifiée de "Google chinois" alors qu'une série de talents de l'intelligence artificielle l'ont quittée récemment.

L'entreprise s'est fixé pour objectif de se redresser, après un scandale dans le domaine de la publicité médicale, en misant sur l'intelligence artificielle, considérée comme l'avenir de l'informatique.

Qi Lu était chargé de diriger cette mission, supervisant la rationalisation de Baidu vers des produits comme la reconnaissance faciale et les voitures autonomes, tandis que le géant chinois vendait ou transformait des actifs non essentiels comme sa branche des services financiers, ses services de livraison et sa plateforme de diffusion de films iQiyi.

Le départ de Qi Lu fait suite à celui du scientifique en chef Andrew Ng l'année dernière, ainsi que du chef du laboratoire d'intelligence artificielle de la Silicon Valley de Baidu, Adam Coates. L'unité de voitures autonomes de Baidu a également perdu son responsable Wang Jing et le responsable de son institut d'apprentissage en profondeur a également quitté l'entreprise.

Le départ de ces responsables du domaine de l'intelligence artificielle jette une ombre sur le repositionnement de Baidu, selon les analystes. 

"Le départ de Qi Lu, comme ceux de Wang Jing et d'Andrew Ng, est un revers important pour la progression du programme d'intelligence artificielle de Baidu", a déclaré Mark Natkin, directeur général de Marbridge Consulting.

Mark Natkin estime que Baidu sera en mesure d'attirer d'autres talents, mais a déclaré que cela ralentirait l'entreprise, la vitesse étant un facteur crucial alors que Baidu doit lutter contre ses rivaux chinois Tencent et Alibaba et contre les géants de la Silicon Valley tels qu'Amazon et Google pour lancer des voitures sans conducteur et la prochaine génération de produits compatibles avec l'intelligence artificielle.

Robin Li, PDG de Baidu, a remercié Qi Lu pour ses efforts et a déclaré dans un communiqué de presse la semaine dernière que la "stratégie de Baidu pour se transformer en une entreprise d'intelligence artificielle de premier niveau (était) fermement en place". 

Les investisseurs de Wall Street ont été moins convaincus, les actions de Baidu ayant chuté de près de 10 % vendredi à New York.

Credit Suisse a de son côté revu à la baisse les perspectives de l'entreprise, son analyste citant l'importance de Lu pour l'avenir de Baidu. 

"Nous considérons que le Dr Lu a joué un rôle déterminant dans la transition de Baidu vers une entreprise consacrée à l'intelligence artificielle", a déclaré l'analyste Thomas Chong dans une note de recherche.

L'arrivée de Lu, venu de Microsoft, chez Baidu, avait été considérée l'année dernier comme un coup de maître pour l'entreprise, ses actions et ses revenus augmentant au fur et à mesure qu'il prenait le contrôle opérationnel. 

Son départ pour passer plus de temps avec sa famille aux États-Unis et se concentrer sur des projets de "recherche et d'investissement" a suivi celui d'Andrew Ng, scientifique en chef de l'intelligence artificielle de Baidu, l'année dernière.

Ng était arrivé chez Baidu avec l'expérience de la mise en place du projet d'apprentissage en profondeur Google Brain et avait mis en place un groupe de spécialistes de l'intelligence artificielle de 1.300 personnes chez Baidu au moment de son départ. 

D'autres analystes ont cependant estimé que Baidu serait probablement en mesure de compenser l'absence de Lu.

"Baidu a beaucoup investi dans l'intelligence artificielle, et Qi Lu est une personne très compétente", a déclaré Li Daxiao, économiste en chef chez Yingda Securities. 

"Nous verrons si son successeur est une personne aussi compétente et forte", a-t-il ajouté.

Le géant de l'internet a promu vendredi le directeur actuel de son groupe d'intelligence artificielle, Wang Haifeng, à l'échelon supérieur de ses dirigeants.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.