Bayer espère finaliser l'acquisition de Monsanto au deuxième trimestre

Bayer espère finaliser l'acquisition de Monsanto au deuxième trimestre
Monsanto

Boursier.com, publié le mercredi 28 février 2018 à 08h37

Bayer espère finaliser l'acquisition de Monsanto au deuxième trimestre 2018. Le géant allemand de l'agrochimie et de la pharmacie tente depuis des mois de persuader les diverses autorités de la concurrence à travers le monde des bienfaits de la reprise du groupe d'agrochimie américain. Une opération de 66 milliards de dollars que Bayer espérait jusqu'ici conclure 'début 2018'.

Feu vert de l'antitrust brésilien

Le groupe allemand a profité de la publication de ses résultats annuels pour indiquer qu'il avait récemment reçu le feu vert de l'antitrust brésilien. "C'est une étape importante en vue de la conclusion de cette transaction. Après tout, le Brésil est l'un des marchés agricoles les plus importants du monde", souligne Werner Baumann, directeur général de Bayer. Ce dernier a précisé que plus de la moitié des quelque 30 autorités du monde entier avaient désormais approuvé cette acquisition, bien que Bayer continue de coopérer étroitement avec les institutions concernées.

Vers de nouvelles cessions?

Après la vente d'activités dans les semences et les herbicides à son compatriote BASF pour 5,9 milliards d'euros, Bayer se dit ce matin prêt à céder toute son activité de semences de légumes. "Certaines activités commerciales additionnelles de Bayer et Monsanto peuvent également être vendues ou sous-licenciées ", ajoute M. Baumann, montrant ainsi la volonté du groupe de répondre aux inquiétudes des régulateurs.

La Commission européenne attendue d'ici le 5 avril

Bayer est notamment confronté aux craintes de la Commission européenne, qui doit rendre sa décision d'ici le 5 avril. La Commission expliquait l'été dernier craindre que le projet ne réduise la concurrence sur un certain nombre de marchés différents et n'entraîne ainsi une hausse des prix, une baisse de la qualité, une réduction du choix et un recul de l'innovation. Le gendarme de la concurrence ciblant notamment les domaines des pesticides, des semences et des caractères agronomiques.

Des résultats stables en 2018?

Bayer a dégagé en 2017 un Ebitda ajusté de 9,29 milliards d'euros, en repli de 0,3%, pour des revenus en légère hausse de 2% à 35 MdsE. Le groupe table en 2018 sur des résultats au même niveau que l'an dernier en dépit d'effets de change adverses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.