BCE : grandes manoeuvres autour de la succession de Draghi

BCE : grandes manoeuvres autour de la succession de Draghi

LesEchos, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 18h25

La Banque centrale européenne (BCE) s'apprête à changer de visage. Au cours des deux prochaines années, les mandats de quatre des six membres du directoire vont arriver à échéance. Dont le plus important : celui de Mario Draghi, le président de l'institution, qui quittera ses fonctions le 31 octobre 2019. Officiellement personne n'est candidat et la nationalité importe peu. En réalité, plusieurs capitales se livrent à une guerre d'influence depuis des mois.

La revanche de Madrid

Berlin et Madrid sont les plus offensifs. L'Espagne mise sur son ministre de l'Economie Luis de Guindos pour remplacer le portugais Vitor Constancio, actuel vice-président de la BCE, dont le départ est prévu fin mai. L'intéressé n'a pas avoué être candidat, mais pour la presse espagnole, c'est un…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - BCE : grandes manoeuvres autour de la succession de Draghi
  • avatar
    galu -

    que ce soit un allemand , un espagnol, un français ce sera toujours un bon serviteur du capitalisme et il est à parier qu' il aura fait une carrière dans une banque Décidément rien ne change sous la bannière du capital

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]