Bélarus: un nouveau vol Paris-Moscou d'Air France annulé, le Kremlin avance des "raisons techniques"

Chargement en cours
Des avions de la compagnie Air France à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 25 novembre 2020
Des avions de la compagnie Air France à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 25 novembre 2020
1/2
© AFP, Thomas COEX

AFP, publié le vendredi 28 mai 2021 à 13h13

Un vol Air France entre Paris et Moscou vendredi a été annulé faute de feu vert de la Russie pour un changement d'itinéraire destiné à éviter l'espace aérien du Bélarus, a-t-on appris auprès de la compagnie, alors que d'autres vols européens vers Moscou étaient maintenus.

Un vol Air France entre Paris et Moscou vendredi a été annulé faute de feu vert de la Russie pour un changement d'itinéraire destiné à éviter l'espace aérien du Bélarus, a-t-on appris auprès de la compagnie, alors que d'autres vols européens vers Moscou étaient maintenus.

Les annulations de vols sont uniquement dues à des "questions techniques", a assuré vendredi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, pour qui il s'agit avant tout "d'assurer la sécurité aérienne". 

"Lorsque des avions (...) contournent le Bélarus, ils demandent à voler à différents endroits qui ne sont absolument pas coordonnés, ce qui entraîne des problèmes techniques", a ajouté M. Peskov, assurant que la Russie n'a "aucune raison d'avoir de nouveaux problèmes" avec l'Union européenne (UE).

Air France a indiqué avoir dû annuler le vol Paris-Moscou "pour des raisons opérationnelles liées au contournement de l'espace aérien biélorusse nécessitant une nouvelle autorisation de la part des autorités russes pour entrer sur leur territoire".

Le vol précédent, mercredi, n'avait pas eu lieu pour les mêmes raisons, conduisant le ministère français des Transports à appeler la Russie à respecter le "principe de réciprocité" régissant les relations bilatérales.

Sollicité vendredi par l'AFP, le ministère français des Transports n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Les passagers d'Air France ont "été informés de l'annulation et se voient proposer le report sur un vol opéré par la compagnie Aeroflot ou le remboursement de leur voyage", selon la compagnie. Un vol Aeroflot Moscou-Paris, survolait en fin de matinée le Bélarus, selon les données du site FlightRadar24. Il doit effectuer le vol retour en début d'après-midi.

La compagnie autrichienne Austrian avait également dû annuler un vol Vienne-Moscou jeudi faute d'autorisation de la Russie de changer d'itinéraire.

Mais celle-ci a obtenu vendredi l'autorisation des autorités russes de contourner le Bélarus. Un vol d'Austrian parti de Vienne survolait ainsi l'Ukraine en fin de matinée, au sud du Bélarus, pour rallier la capitale russe, selon FlightRadar24.

Un vol Varsovie-Moscou de la compagnie polonaise LOT a également pu rallier jeudi la capitale russe en faisant un détour pour éviter l'espace aérien du Bélarus, tout comme la veille un vol de la compagnie tchèque Czech Airlines reliant Prague à Moscou, selon FlightRadar24. Des vols des compagnies allemande Lufthansa et suisse Swiss à destination de Moscou ont également décollé vendredi matin pour Moscou. 

Les règles présidant au trafic aérien et aux droits de survol ont été mises au premier plan depuis qu'un appareil de Ryanair reliant Athènes à Vilnius a été intercepté dimanche et forcé de se poser à Minsk, où un opposant au régime d'Alexandre Loukachenko a été débarqué et arrêté.

En réaction, plusieurs pays européens et l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) ont déconseillé d'emprunter l'espace aérien du Bélarus, tandis que certains pays dont la France ont fermé leur espace à la compagnie nationale Belavia.

Les vols entre l'Europe et la Russie "ont la permission d'utiliser des couloirs aériens définis. Si une compagnie veut changer ces trajets, il faut qu'il y ait eu un accord préalable entre la compagnie concernée et la Russie", selon l'organisme européen de surveillance du trafic aérien Eurocontrol.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.