Bercy pourrait effacer une partie de la dette de certaines entreprises

Bercy pourrait effacer une partie de la dette de certaines entreprises
grèves décembre 2019 - janvier 2020

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 14 avril 2021 à 09h50

Le ministre de l'Economie veut éviter le maximum de faillites, après plus d'une année de crise sanitaire.

Le ministre de l'Economie veut éviter le maximum de faillites, après plus d'une année de crise sanitaire.

Les entreprises françaises sont particulièrement secouées depuis un an et le début de la crise sanitaire... Une partie de la dette de certaines d'entre elles pourrait être annulée, a annoncé mercredi le ministre des Finances Bruno Le Maire sur BFM TV.

"Je ferai le maximum pour éviter les faillites dans notre pays", a-t-il dit. "On ne va pas attendre que l'entreprise se prenne le mur. On va regarder sa situation (...) voir s'il faut étaler sa dette, voire annuler sa dette en partie", a-t-il ajouté.

Concertation et conciliation

"Je proposerai d'ici quelques semaines un dispositif de concertation et de conciliation qui doit permettre pour toutes les entreprises qui sont en train d'arriver face à ce mur de la dette de leur proposer une solution sur mesure." Bruno Le Maire a évoqué plusieurs pistes, celle de l'allongement de la maturité de la dette, l'annulation d'une partie de la dette "au cas par cas".

Des défaillances en série ?

Les défaillances d'entreprises se sont maintenues à un niveau exceptionnellement bas en France au premier trimestre mais le mois de mars a marqué une inflexion, avec une explosion des procédures et des liquidations, selon une analyse publiée mercredi par le cabinet d'études Altares.

La deuxième quinzaine de mars a été marquée par une explosion de 155% des défaillances par rapport à la même période de 2020, lors de laquelle le début du premier confinement s'était accompagné d'un gel des procédures du fait de la fermeture des tribunaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.