Bientôt la fin des pièces de 1 et 2 centimes ?

Bientôt la fin des pièces de 1 et 2 centimes ?
pièce un centime euro

Boursier.com, publié le mercredi 29 janvier 2020 à 13h32

La nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen souhaite que ces pièces soient retirées de la circulation, pour arrondir tous les prix et faire des économies sur les coûts de fabrication.

Les pièces de 1 et 2 centimes d'euro vont-elles disparaître en 2020 ? Selon le quotidien allemand 'Süddeutsche Zeitung', la nouvelle présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen envisage, en effet, de les supprimer pour arrondir tous les prix et permettre des économies sur les coûts de fabrication.

Dans le nouveau programme de travail de la Commission qui doit être présenté ce mercredi, ce projet "se trouve au point 43 de la liste des initiatives visant à réduire la bureaucratie : une 'proposition de règles d'arrondi uniformes' dans le but d'éliminer les pièces de 1 et 2 centimes", détaille le journal.

A noter que cette idée avait déjà été évoquée en 2013. A l'époque, Bruxelles avait estimé que mettre fin à la frappe de ces pièces ferait gagner du temps ainsi que de l'argent, alors qu'un rapport révélait que leur production (fabrication, transport et comptabilisation) avait coûté 1,4 milliard d'euros à la zone euro depuis 2002, soit en moyenne 12,7 millions d'euros par an.

"Clairement une activité déficitaire pour la zone euro"

Dans un document publié à l'été 2018, la Commission européenne avait également rappelé ces chiffres, précisant que "la production de pièces de 1 et 2 centimes est clairement une activité déficitaire pour la zone euro".

"Alors que les gens sont attachés à ces petites pièces et craignent le risque d'inflation si elles venaient à disparaître, ils manipulent ces pièces comme des objets sans valeur et ne les remettent pas en circulation dans les circuits de paiement", avait-elle ajouté.

Cette monnaie circule par ailleurs en quantité significative. Selon 'Le Figaro', début 2020, on estimait à 36 milliards le nombre de pièces de 1 centime en circulation.

Vers une suppression progressive en France ?

Pour l'Hexagone, les experts du Comité action publique 2022, lancé par le Premier ministre Édouard Philippe en 2017, avaient proposé, dans un rapport révélé en 2018, d'aller progressivement vers une société sans espèces, pour se diriger "vers une extinction complète" du cash. Le Comité a par ailleurs considéré que cette mesure du "zéro cash" devrait "permettre de lutter contre la fraude fiscale et donc d'accroître la rentrée d'impôts".

Plusieurs pays de la zone euro ont déjà abandonné les pièces de 1 et 2 centimes ou ont pris des mesures pour les faire disparaître de manière progressive. La Belgique, par exemple, a généralisé l'arrondi aux 0 ou 5 centimes les plus proches, pour les montants totaux des achats (et non le prix par article), depuis le 1er décembre 2019. Ces pièces ne sont également plus frappées en Italie depuis deux ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.