Bitcoins: les plus-values sont imposables, avertit Darmanin

Bitcoins: les plus-values sont imposables, avertit Darmanin

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à sa sortie de l'Elysée le 22 novembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 12 décembre 2017 à 12h23

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a affirmé mardi que les plus-values réalisées sur les transactions en bitcoins étaient imposables en France et que l'Etat veillait à ce que la monnaie virtuelle ne soit pas "pervertie" pour financer le crime organisé ou le terrorisme.

"Il faut rappeler que s'il y avait plus-value, l'administration fiscale -c'est l'instruction que je lui ai donnée- regarderait ça. Si cette déclaration n'était pas faite, il y aurait une intervention de l'administration fiscale", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse à Bercy.  

"Concrètement, cela veut dire que quelqu'un qui ferait des plus-values, comme vous en faîtes sur votre assurance-vie ou sur la vente d'un bien immobilier, vous devez les déclarer et, à ce titre vous êtes taxé", a expliqué le ministre, à l'occasion de la présentation du rapport annuel du service chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent et contre le financement du terrorisme (Tracfin).

"S'il y a plus-value, il doit y avoir une déclaration de ces revenus et ces revenus seraient évidemment taxés. S'il ne l'étaient pas, le redressement fiscal serait évidemment à la hauteur de la fraude", a-t-il prévenu.

Le ministre a aussi précisé que l'Etat surveillait l'utilisation du bitcoin et des autres monnaies virtuelles afin qu'elles ne soient "pas perverties" pour servir "à des financements de crime organisé, de terrorisme ou de blanchiment".

La valeur du bitcoin a été multipliée par 15 depuis le début de l'année, qu'il avait commencée autour de 1.000 dollars, suscitant l'inquiétude des autorités financières et la stupéfaction des analystes de marché.

 
8 commentaires - Bitcoins: les plus-values sont imposables, avertit Darmanin
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article :
    LR: Wauquiez fustige le choix de Bertrand
    Statut : refusé
    Il y a une heure
    le 12 12 2017 à 13 26
    je pense que pour bien comprendre et connaître les valeurs de l'UMP, le plus simple est encore d'écouter un discours de Chirac ( facile à trouver sur internenette) et qui s'appelle du bruit et de l'odeur , ou quelque chose comme ça.

    Un fois entendu ce que disait Chirac en 91, cela permet de savoir qui aurait traverser des " lignes rouges" comme dit M, Juppé et surtout de savoir dans quel sens.

    de wikipédia :

    Le discoursLe 19 juin 1991, au cours d'un dîner-débat du RPR, Jacques Chirac prononce le discours qui contient l'expression le « bruit et l'odeur ». Voici un extrait5, portant sur l'immigration :

    « Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers qu'avant la guerre, mais ce n'est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d'avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des Noirs […] Comment voulez-vous que le travailleur français qui habite à la Goutte-d'or où je me promenais avec Alain Juppé il y a trois ou quatre jours, qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15 000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50 000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler ! [applaudissements nourris] Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur [rires nourris], eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et il faut le comprendre, si vous y étiez, vous auriez la même réaction. Et ce n'est pas être raciste que de dire cela. Nous n'avons plus les moyens d'honorer le regroupement familial, et il faut enfin ouvrir le grand débat qui s'impose dans notre pays, qui est un vrai débat moral, pour savoir s'il est naturel que les étrangers puissent bénéficier, au même titre que les Français, d'une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu'ils ne paient pas d'impôt ! [...] Il faut que ceux qui nous gouvernent prennent conscience qu'il y a un problème de l'immigration, et que si l'on ne le traite pas et, les socialistes étant ce qu'ils sont, ils ne le traiteront que sous la pression de l'opinion publique, les choses empireront au profit de ceux qui sont les plus extrémistes6,7. […] [Au sujet des épiciers de proximité] La plupart de ces gens-là sont des gens qui travaillent, des braves gens ; on est bien content de les avoir. Si on n'avait pas l'épicier kabyle au coin de la rue, ouvert de 7 heures du matin à minuit, combien de fois on n'aurait rien à bouffer le soir8 ? »

  • avatar
    drakcrub -

    Quel rigolo ce darmanin, il n'est pas à moitié algérien pour rien

  • avatar
    jcm78 -

    le second de la classe a parle

  • avatar
    Jls950 -

    Ah c'est possible cela ? J'avais cru lire que l'un des buts ESSENTIELS de cette monnaie était de se soustraire à TOUS contrôle étatiques :-) Vite expliquez moi ! Sans doute l'état compte sur la bonne volonté et l'honnêteté des possesseurs de bitcoin pour lever leurs anonymat et déclarer comme de bon citoyens (que je suis) les gains virtuels pharaoniques encaissés ?

  • avatar
    courcemontais -

    Comme tout le monde, et ceux qui ont une assurance vie. Mais cette assurance, pour moi est un pousse au meurtre, et perso je n'en ai pas. L'Eta me prélève aussi la CSG, maintenant sur le bitcoin ils ont les moyens de retrouver ceux qui ne déclarent pas leur bénéf.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]