BNP Paribas termine 2020 avec un bénéfice de 7 milliards d'euros

BNP Paribas termine 2020 avec un bénéfice de 7 milliards d'euros
Devant les bureaux de BNP Paribas à New York, le 13 octobre 2020

AFP, publié le vendredi 05 février 2021 à 08h52

BNP Paribas a dégagé un bénéfice net de 7,07 milliards d'euros en 2020 malgré la crise, en baisse de 13,5% par rapport à l'année précédente.

Ce résultat est un peu meilleur que les prévisions de la banque, qui anticipait un affaissement de son bénéfice de 15 à 20%.

Première grande banque française à publier ses résultats pour l'année dernière, elle a rapporté un produit net bancaire (PNB), équivalent du chiffre d'affaires pour le secteur, stabilisé à 44,28 milliards d'euros (-0,7%).

Outre la crise économique provoquée par le coronavirus, BNP Paribas a souffert de l'appréciation de l'euro face aux autres principales devises. 

Mais "BNP Paribas a fait preuve d'une grande résilience grâce à son modèle diversifié et intégré, sa solidité financière, sa transformation digitale et industrielle, la puissance d'exécution de ses plateformes", a déclaré Jean-Laurent Bonnafé, directeur général, cité dans le communiqué de résultats. 

La baisse des coût de gestion de 3,6% a ainsi permis de limiter l'érosion du bénéfice.

Pour 2021, le groupe bancaire table sur une "hausse modérée" des revenus, tirée par "la normalisation progressive de l'activité". 

Dans le détail, le groupe a surtout vu ses revenus s'éroder dans la division "International financial services" -qui comprend crédit à la consommation, assurance, gestion privée et activités de banques de détail hors zone euro- avec une baisse du PNB de 7,2%, à 15,94 milliards. 

En revanche, le groupe a vu ses revenus tirés par son activité banque de financement et d'investissement (BFI ou CIB en anglais), qui a progressé de 13,9%, à 13,76 milliards d'euros.

Le groupe prévoit de verser un dividende de 1,11 euro (21% du résultat) soit le maximum autorisé par la Banque centrale européenne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.