Boeing a bouclé un exercice 2017 record, le titre au sommet

Boeing a bouclé un exercice 2017 record, le titre au sommet©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 janvier 2018 à 13h54

Tous les feux sont au vert chez Boeing. L'avionneur américain a bouclé l'exercice 2017 sur des résultats record et ses prévisions pour 2018 ressortent nettement supérieures aux attentes du marché. De quoi permettre au titre de bondir de plus de 5% en pré-séance à Wall Street, sur de nouveaux plus haut historiques.

Les bénéfices s'envolent

Le groupe a dégagé sur l'ensemble de l'année passée un bénéfice net de 8,2 milliards de dollars, en hausse de 67%, pour des revenus de 93,4 Mds$ (-1%). La marge opérationnelle a progressé de 4,8 points à 11% tandis que les cash-flows opérationnels ont bondi de 27% à 13,3 Mds$. Boeing est parvenu à livrer 763 avions commerciaux sur l'exercice contre 748 en 2016, un nouveau record ! La firme basée à Seattle devance ainsi son grand concurrent Airbus dont les livraisons se sont limitées à 718 unités l'an dernier. A noter que Boeing a également tiré profit de la grande réforme fiscale menée par l'administration Trump.

L'exercice 2018 s'annonce tout aussi bon

Boeing aborde le nouvel exercice avec enthousiasme comme l'attestent ses objectifs 2018. Le groupe vise des cash-flows opérationnels d'environ 15 Mds$, des revenus compris entre 96 et 98 Mds$ et un bpa allant de 15,9 à 16,1$ (entre 13,8 et 14$ en base ajustée). Le consensus était jusqu'ici positionné à 11,91$ de bpa ajusté pour un chiffre d'affaires de 93,4 Mds$. Boeing espère également accroître ses livraisons d'appareils, entre 810 et 815 unités. Le carnet de commandes du constructeur reste stratosphérique, à 488 Mds$.

Les actionnaires choyés

Les actionnaires de Boeing vont logiquement profiter de la santé de fer de la société. Le management a en effet décidé d'accroître le dividende trimestriel de 20% tandis que le programme de rachats de titres existant sera remplacé par un nouveau plan de 18 Mds$.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU