Borne: la SNCF "restera une société publique"

Borne: la SNCF "restera une société publique"
La ministre des transports Élisabeth Borne au Palais de l'Elysée à Paris, le 21 mars 2018

AFP, publié le jeudi 29 mars 2018 à 07h37

La ministre des transports Élisabeth Borne s'est engagée "solennellement" mercredi à ce que la SNCF, que le gouvernement veut réformer, reste une société publique.

Un "engagement fort de l'État" est "de donner un nouveau cadre au ferroviaire, pour une ouverture à la concurrence réussie et stimulante pour la SNCF, qui restera une entreprise publique: je m'y engage solennellement", a déclaré la ministre à l'ouverture du débat sur une proposition de loi sénatoriale.

Devant le Sénat, représentant des collectivités, elle a aussi assuré qu'"il n'est pas question de supprimer les lignes de maillage ou d'intérêt local", les petites lignes.

Estimant que la proposition de loi sénatoriale "est proche sur certains points du texte que le gouvernement prépare", elle a relevé que "la concurrence n'est qu'un des aspects du texte du gouvernement".

"Alors que les discussions avec les organisations syndicales et patronales ne sont pas terminées, le gouvernement ne pourra pas se prononcer sur l'ensemble des dispositions de cette proposition de loi", a-t-elle annoncé.

Pour sa part, l'auteur du texte sénatorial, Hervé Maurey (UC), a jugé que "grâce à cette proposition de loi, le débat que le gouvernement souhaitait éluder aura lieu".

L'examen du texte est prévu jusqu'à vendredi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
15 commentaires - Borne: la SNCF "restera une société publique"
  • avatar
    imag -

    Alors faut embaucher avec un statut et éviter toutes ces filières qui en fait font du tort à la SNCF, l'esprit cheminot n'est pas au RDV dans la sous traitance.

  • avatar
    monpatou -

    dommage....

    avatar
    ber830 -

    tant mieux!

  • avatar
    hinojosa -

    Ce matin Martinez jouissait devant Bourdin en disant pas de concurrence pas de changement de statut plus de salaire plus davantage plus pour les retraites sinon grève de 3 mois avec tous les autres Cgt énergie ...ect.Mais on est ou en France ou en Corée du nord ? Ce sale type sous couvert de défense des services publics veut la chienlit et démontrer qu'il est le plus fort vis à vis du gouvernement en prenant sa revanche .C'est un malfaisant un nuisible qui vois que cela va mieux que le pays avance et çà il ne el veut absolument pas sinon fini le syndicat des fachos rouges.Je ne subit pas l'augmentation de la CSG pour que ces fossoyeurs de l'économie vivent sur notre dos.Macron tiens bon et fait ce qu'il faut pour que les indispensables réformes soient enfin mise en œuvre.

  • avatar
    piedansleplat -

    On va donc se taper encore et toujours les grèves systématiques des cheminots, les pannes et les retards . Bref pas de changement dans la pagaille que nous connaissons et vivons depuis des années. Et qui va payer tout ça?

    avatar
    GL060670 -

    depuis des décennies !!

  • avatar
    facetieux77 -

    en clair : le contribuable continuera à payer pour combler les déficits, les salariés continueront à payer pour que les retraités de la SNCF soient bien traités !

    avatar
    ber830 -

    "en clair : le contribuable continuera à payer" oui vous parlez des élus des politiques? du genre députés dont les familles touchais 18.500€ de frais d obsèques ...