Bourse : comment redonner le goût du risque aux Français

Bourse : comment redonner le goût du risque aux Français
A lire aussi

LesEchos, publié le samedi 02 décembre 2017 à 08h51

En cuisine, on appellerait cela un frémissement, plutôt qu'un bouillonnement. Le nombre d'actionnaires individuels en France a augmenté l'an dernier. Selon l'Autorité des marchés financiers (AMF), il a crû de 22 % à fin mars 2017, passant de 3 à 3,7 millions. Un événement, car, depuis 2008, les effectifs ne cessaient de reculer. La hausse de la Bourse mais aussi la faiblesse des rendements (notamment de l'assurance-vie) permettent sans doute d'expliquer ce sursaut. Sera-t-il sans lendemain ? L'arrivée à l'Elysée d'un président de la République qui ne se voit pas comme un ennemi de la finance sera-t-elle en mesure d'inverser cette tendance potentiellement négative pour le financement des entreprises mais aussi pour celui des retraites ? Il est un peu tôt pour le dire, mais…

Lire la suite sur LesEchos

 
29 commentaires - Bourse : comment redonner le goût du risque aux Français
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    les 2 slogans groupés ça pouvait donner : "pour vous être utile et si une banque vous aidait a vivre mieux" ... a cette époque a vue de nez le caque transitait a au moins 6500 points ! "approchez chers petits pigeons n'ayez pas peur la grainée est un peu cher payée mais la qualité est solide , sur le long terme en toute confiance en toute sérénité vous allez vous régaler et peut-être encore en redemander ! bien entendu a la "caisse d'épargne" qui est devenue la grande casse de mon épargne pas mal d'eau ayant passée sous les ponts comme on dit dans le jargon il reste une odeur de brulé , ce n'est plus coller serrer l'amour torride de la jeunesse c'est la tendresse des vieux amants qui s'est naturellement installée ... caisse d'épargne de malfaisants voleurs actifs JAMAIS de malfaisants receleurs a la fois passifs et réactifs TOUJOURS ! la casse déjà bien engagée ces daubés m'avaient proposé un arbitrage mais cette combine a la craque-zob a la mords-moi le nœud sur le champ je l'avait envoyé chier , ainsi foutu pour foutu c'est plus de 2 mois de salaire bien logés dans le cul , a leurs opposer une seule et unique solution c'est et sera la politique dite "de la terre brulée" mais c'est la lutte du pot de terre contre le pot de fer , pas forcément la mauvaise rumeur le petit grain de sable dans le moteur peut avoir un effet dévastateur et c'est bien leur chiasse leur terreur , la confiance envolée et c'est la banque qui se casse le nez et de plus grosses sont tombées dans le passé , c'était la petite leçon bancaire et boursière pour les nuls !

  • avatar
    card -

    gare à la tonte!

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    a l'agence "caisse d'épargne" ou la grande casse de mon épargne : laconiquement et avec compassion : "c'est la Bourse" non dans ces conditions ce n'était pas le libre jeu du boursicoteur agissant selon son intuition ... mais par le biais de l'assurance-vie o ironie dénommée nuances 3d dynamique + a la bourse adossée au plus élevée que l'on m'avait placé sous le bec ainsi qu'a des bataillons de pigeons : c'était pieds et poings liés le grand jeu de massacre assuré !

  • avatar
    Mafiosi -

    Cet article ne concerne que ceux qui bossent et veulent investir dans l'économie .......

    avatar
    pigeonxxl38 -

    bien placé tu fait l'effet d'avoir tant bosser et de t'être bien défoncer , pourtant tu ne donne pas l'impression d'avoir transpiré et de t'être fait des ampoules aux mains ... peux-tu nous expliquer ?

  • avatar
    Sauvageon -

    La bourse peut rapporter à ceux qui y investissent, mais il faut savoir qu'en plus d'un minimum de connaissance et de suivi ce qu'il faut c'est de la chance lorsque l'on est monsieur et madame tout le monde. Ne jamais être trop gourmand et savoir prendre son bénéfice ou limiter ses pertes sans tarder.

    Comment croire en effet que dans ce milieu ce jeu n'est pas un jeu de dupe.
    Non seulement un coté complètement irrationnelle est là, mais en plus la manipulation y règne en maître. Les banques, les très riches dirigeants de ces entreprises et les gros actionnaires possèdent toutes latitudes pour truquer le marché et plumer les petits pigeons que nous sommes.
    Seul eux sont les gagnants réguliers de ce grands casino pendant que nous sommes régulièrement les perdants.

    avatar
    Mafiosi -

    quand on est au RSA, il vaut mieux éviter la Bourse ......

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]