Bourse: Stellantis file à vive allure pour ses premiers pas à Paris et Milan

Bourse: Stellantis file à vive allure pour ses premiers pas à Paris et Milan
Carlos Tavares, désormais directeur général de Stellantis, et John Elkann, président du conseil d'administration du nouveau groupe

AFP, publié le lundi 18 janvier 2021 à 18h21

Le titre Stellantis, issu du mariage des constructeurs PSA et Fiat Chrysler, a achevé sur une nette progression lundi sa première journée de cotation à Paris et Milan, avant son introduction à Wall Street mardi.

L'action du groupe automobile mondial a en effet bondi de 6,94% à 13,44 euros à la Bourse de Paris, et de 7,57% à 13,52 euros à celle de Milan. 

Sur Euronext, le prix de référence de l'action a été fixé à 12,57 euros pour 3,1 milliards d'actions admises à la négociation, soit une capitalisation boursière de 39,2 milliards d'euros, a précisé dans un communiqué le gestionnaire de la Bourse de Paris, en passe d'absorber celle de Milan.

"Une nouvelle compagnie, un nouveau départ, c'est une performance historique pour nous tous", a déclaré le président du conseil d'administration de Stellantis, John Elkann, avant de sonner symboliquement la cloche à la Bourse de Milan.


"Aujourd'hui est un grand jour, le jour de la naissance de Stellantis", s'est félicité de son côté Carlos Tavares, directeur général du nouveau groupe.

"À partir de ce jour, nous allons tirer parti des avantages de cette fusion de 25 milliards d'euros pour réaliser une performance solide et accroître encore la valeur pour les actionnaires en nous appuyant sur nos avantages concurrentiels exceptionnels", a-t-il ajouté, cité dans le communiqué d'Euronext.

Les groupes PSA et FCA se sont officiellement unis samedi pour former Stellantis, quatrième groupe automobile mondial.

Les 14 marques du groupe représentent environ 9% du marché automobile mondial, pour 8 millions de véhicules vendus en 2019.

FCA a apporté à Stellantis les marques italiennes et américaines Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Lancia, Maserati et Ram. Fiat s'était séparé de Ferrari en 2016.

PSA avait dans sa besace les françaises Peugeot, Citroën et DS, ainsi que l'allemande Opel et la britannique Vauxhall, rachetées en 2017 à General Motors.

Les actionnaires de PSA ont reçu 1,742 action Stellantis pour chaque titre détenu. Les actionnaires de FCA ont obtenu de leur côté une action du futur ensemble pour chaque titre détenu. 

Carlos Tavares doit en outre s'entretenir mercredi avec les syndicats du secteur automobile italien, inquiets de l'impact de la fusion sur l'emploi, a-t-on appris lundi de sources syndicales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.