Brésil: Sortie de prison mais pas de fêtes en famille pour Odebrecht

Brésil: Sortie de prison mais pas de fêtes en famille pour Odebrecht

Capture vidéo de l'ancien PDG du géant de la construction Marcelo Odebrecht le 12 avril 2017

A lire aussi

AFP, publié le dimanche 17 décembre 2017 à 12h20

Marcelo Odebrecht, magnat du bâtiment au cœur du plus grand scandale de corruption de l'histoire du Brésil, sort de prison mardi, mais il ne sera pas accueilli à bras ouverts par ses proches pour les fêtes de fin d'année.

Assigné à résidence, il va quitter sa cellule pour purger le reste de sa peine de dix ans de prison dans une villa luxueuse de Sao Paulo. Un confort assombri cependant par des tensions familiales dignes d'un feuilleton Dallas à la sauce brésilienne. 

Surnommé "le prince" à son apogée, il était à la tête de la plus grande entreprise de BTP d'Amérique latine, avec des réalisations dans le monde entier, du stade de l'équipe de basket des Miami Heat à un barrage en Angola. 

Il y a encore quelques années, ce PDG longiligne au regard perçant était l'un des hommes les plus influents du Brésil. 

Tout a basculé en 2015. Accusé de graisser la patte de dizaines de dirigeants à travers le monde pour obtenir des contrats, il a été arrêté, un des points d'orgue de l'opération "Lavage-express".

Cette enquête tentaculaire a révélé un réseau de corruption d'une ampleur inimaginable, dont Odebrecht est l'un des cas les plus emblématiques.

L'entreprise disposait même d'un service comptable dédié à ces versements occultes: le "secteur d'opérations structurées", plus connu en interne comme le "département des pots-de-vin".

- Grand déballage -

Aujourd'hui âgé de 49 ans, Marcelo Odebrecht n'est plus le PDG du groupe familial.

Mardi, il va quitter sa prison de Curitiba (sud), après avoir purgé deux ans et demi d'une peine de dix ans pour corruption et blanchiment d'argent.

Ses conditions de détention actuelles ne sont pas particulièrement sévères, avec un micro-ondes, un réfrigérateur et une télévision dans sa cellule, dont les portes peuvent rester ouvertes. 

Mais à partir de mardi, l'ex-PDG passera du confinement d'une cellule de 12 m2 au confort d'une villa de 3.000 m2, comme l'expliquent les médias brésiliens.

Un fois libéré, il se rendra à Sao Paulo en jet privé, pour regagner le quartier sélect de Morumbi, où vivent son épouse Isabel et leurs trois enfants.

Muni d'un bracelet électronique, il devra dans un premier temps rester confiné dans sa cage dorée 24 heures sur 24, avant d'être autorisé à en sortir par moments, courant 2020.

Quoi qu'il arrive, son retour risque d'être mouvementé. 

La plupart des membres de la famille Odebrecht sont éclaboussés par le scandale, mais c'est quand Marcelo a pris les rênes de l'entreprise, en 2008, que la corruption a atteint des sommets.

Après s'être longtemps montré défiant face aux accusations, il est passé à table en voyant l'étau de "Lavage-express" se resserrer.

L'entreprise a aussi dû s'acquitter d'une amende astronomique de 2,6 milliards de dollars aux gouvernements du Brésil, de Suisse et des États-Unis. 

En retour, Marcelo Odebrecht a obtenu que sa peine soit réduite de 19 à 10 ans, avec une bonne partie à purger à domicile.

- Le père contre le fils -

Mais le fait qu'il soit passé aux aveux n'a pas été bien perçu par une partie de sa famille.  

Selon le journal O Globo, son père, Emilio, ne lui a rendu visite que deux fois en prison. Un autre quotidien, Folha de Sao Paulo fait état de relations orageuses avec sa sœur, sa mère et d'autres membres du clan familial.

Trois oncles se seraient rangés du côté du père, un seul du côté du fils.

"Il y avait deux groupes au sein de l'entreprise, celui du père a gagné", a expliqué un membre du conseil d'administration d'Odebrecht au site UOL.

La compagnie est à présent en pleine restructuration et les nouvelles règles interdisent que le PDG soit un membre de la famille. Emilio Odebrecht lui-même a annoncé vendredi qu'il quitterait la présidence du conseil d'administration en avril.

Daniel Vargas, professeur de droit à la Fondation Getulio Vargas de Rio, considère que le groupe Odebrecht "fait de gros efforts" pour en finir avec les vieilles pratiques.

Mais sa survie dépend d'une prise de conscience de l'ensemble du secteur du BTP au Brésil. "Sinon, comment Odebrecht peut-il rester compétitif sans prendre part à la corruption?", se demande Daniel Vargas. 

 
7 commentaires - Brésil: Sortie de prison mais pas de fêtes en famille pour Odebrecht
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article :Emmanuel Macron à Chambord : "ça ne casse pas trois pattes à un canard" pour Richard Ferrand
    Statut : refusé Il y a 32 minutes le 17 12 2017 à 16 25


    Absolument et tant que le canard est vivant, c'est le moment de le plumer.
    Six mois que les canards de Français se font plumer !

    C'est à peu près ce qu'a duré l'euphorie de woodstock et ensuite le soufflet est retombé. Là normalement on devrait retomber dans les promesses de lendemains qui chantent et toute la panoplie de l'énarque en perdition va se retrouver sur le devant de la scène.
    Et un coup de Delannoé, et un coup de ceci et deux ou trois bricoles sociétales histoires d'enfumer le peuple avec la complicité de plus en plus évidente des médias, qui n'hésitent plus pour 80 % d'entre eux à afficher leur boboïsme d'un autre temps et bien au centre. c'est cette politique menée depuis trente ans ( et que ce soit de centre droit ou gauche qui a mené la France dans sa mouise.
    Et on va continuer. Ce n'est pas en ne faisant rien ou si peu pour diminuer les dépenses publiques que la structure de la France va changer.
    Car dans les faits il ne s'agit que de transferts, ou vers les collectivités ou vers des bidules et des machins qui vont taxer et taxer encore....
    45 euros de taxe en plus sur 1000 litres de fioul début 2018...on peut faire des cadeaux n'est-ce pas au contribuable puisque immédiatement la main droite reprend ce que la gauche faisait semblant de donner.
    et les assurances et j'te diminue la vitesse à 80 pour que les bandits manchots le long des routes fassent rentrer des sous, et je t'augmentent le tabac et je t'augmente et je t'augmente encore....
    Ou avez vous des diminutions de dépenses ? Nul part !
    Sous couvert de Woodstock et de "fleufleurs disruptives" la bande de jeune se tapent des vieilles recettes pour endormir les Français et ne rien changer. Comme ils le disent tous d'ailleurs la France se gouvernent au centre...ça c'est ce que ces gens font depuis plus de trente ans et le résultat est là....et ils disent et bien c'est parce qu’il n'y a pas eu assez de centre....on va en remettre une couche.
    La suite vous l'imaginez n'est(-ce pas, hollande a fait des ravages, et bien là vous allez voir mieux.
    Le jeu des médias est odieux; Macron les tient en faisant comme s'ils allaient diminuer drastiquement....et au final 180 départs de france télévison pour un coût de 50 millions....C'est des cadeaux aux riches !
    Et du coup les bobos fonctionnaires journalistes passent de la crème à reluire à M.Macron.
    j'espère que leurs enfants et leurs petits enfants ne se rendrons pas compte trop rapidement de leur comportement.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi

    référence à l'article : Macron : six réformes sociales en 18 mois
    Statut : refusé Il y a 6 minutes le 17 12 2017 à 16 38



    une récente enquête classe la France en tête des enfers fiscaux européens : c'est pour quand la diminution des dépenses publiques ?

    c'est pas le tout de faire comme si on révolutionnait en transférant des charges aux collectivités et en laissant les structures de dépenses intactes.

    Quel Français peut constater des diminutions de ses impôts et taxes ?

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article : Les Républicains : Laurent Wauquiez "vient braconner" sur "les idées du Front national", selon Nicolas Bay
    Statut : refusé Il y a 11 minutes le 17 12 2017 à 16 29



    je pense que pour bien comprendre et connaître les valeurs de l'UMP, le plus simple est encore d'écouter un discours de Chirac ( facile à trouver sur internenette) et qui s'appelle du bruit et de l'odeur , ou quelque chose comme ça.

    Un fois entendu ce que disait Chirac en 91, cela permet de savoir qui aurait traverser des " lignes rouges" comme dit M, Juppé et surtout de savoir dans quel sens.

    et pour mémoire voila ce qu'en dit wikipédia :

    "Le discoursLe 19 juin 1991, au cours d'un dîner-débat du RPR, Jacques Chirac prononce le discours qui contient l'expression le « bruit et l'odeur ». Voici un extrait5, portant sur l'immigration :

    « Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers qu'avant la guerre, mais ce n'est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d'avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des Noirs […] Comment voulez-vous que le travailleur français qui habite à la Goutte-d'or où je me promenais avec Alain Juppé il y a trois ou quatre jours, qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15 000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50 000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler ! [applaudissements nourris] Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur [rires nourris], eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et il faut le comprendre, si vous y étiez, vous auriez la même réaction. Et ce n'est pas être raciste que de dire cela. Nous n'avons plus les moyens d'honorer le regroupement familial, et il faut enfin ouvrir le grand débat qui s'impose dans notre pays, qui est un vrai débat moral, pour savoir s'il est naturel que les étrangers puissent bénéficier, au même titre que les Français, d'une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu'ils ne paient pas d'impôt ! [...] Il faut que ceux qui nous gouvernent prennent conscience qu'il y a un problème de l'immigration, et que si l'on ne le traite pas et, les socialistes étant ce qu'ils sont, ils ne le traiteront que sous la pression de l'opinion publique, les choses empireront au profit de ceux qui sont les plus extrémistes6,7. […] [Au sujet des épiciers de proximité] La plupart de ces gens-là sont des gens qui travaillent, des braves gens ; on est bien content de les avoir. Si on n'avait pas l'épicier kabyle au coin de la rue, ouvert de 7 heures du matin à minuit, combien de fois on n'aurait rien à bouffer le soir8 ? »

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article : Migrants : des maires, dont Juppé et Aubry, dénoncent un manque de moyens
    Statut : refusé Il y a 19 minutes
    le 17 12 2017 à 13 44


    heureusement que notre constitution est dotée du principe de précaution et face aux manques de moyens dont se plaignent les maires quant à l'accueil des migrants il faut stopper leur arrivée sur notre sol pour éviter de les placer dans une situation à risques.

    Si notre pays n'était classé dans une liste comme " enfer fiscal" il serait certainement possible de demander encore plus aux contribuables mais dans la situation actuelle , c'est prendre des risques d'explosion .

    Enfin moi ce que j'en dis.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi

    référence à l'article : La cote de popularité d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe en hausse
    Statut : refusé Il y a 14 minutes
    le 17 12 2017 à 13 15

    Sachant que 80 % des sondages sont avant tout du trucage, on mesure tout de suite la crédibilité des outils de la méthode Coué !
    Encore un peu et les commentateurs des sondages vont dire qu'en s'appuyant sur des chiffres scientifiques, etc etc etc et donc que l'étude est fondée !
    Ils utilisent des ficelles grosses comme le monde et dire que ça marche encore et que la lessive lave plus balnc que blanc et tout ça et tout ça !

    Ils ont une telle aisance dans les truisme, qu'ils expliqueraient de la même façon qu'en plongeant les mains dans l'eau bouillante, la température ressentie est proche de zéro !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]