Brexit : Airbus se prépare au pire

Brexit : Airbus se prépare au pire
Londres Big ben Royaume-Uni Grande-Bretagne

Boursier.com, publié le mercredi 18 juillet 2018 à 15h50

Airbus commence à prendre quelques dispositions à l'approche du Brexit. Alors que les négociations sont toujours en cours avec l'Union européenne, mais n'aboutissent pas, le constructeur veut s'assurer une pérennité outre-manche.

Airbus active ses plans B

Tom Enders, le président exécutif d'Airbus a affirmé mercredi que le groupe avait mis en route ses plans B afin de s'assurer du bon déroulement de la production d'appareils malgré la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Pour ne pas perdre le fil, l'avionneur européen va accumuler des stocks. C'est le moyen trouvé afin que la production puisse se poursuivre, quelle que soit l'issue des négociations. Tom Enders a de son côté tout de même l'impression que les négociations sont en train de se dénouer et il se satisfait du "livre blanc" qui a été publié la semaine dernière par le gouvernement britannique.

Des négociations dans l'impasse

Pourtant les dernières nouvelles ne laissent place qu'à peu d'optimisme. Mardi, le Parlement britannique a rejeté de justesse un amendement contraire aux objectifs du Brexit, qui aurait pu coûter sa place à Theresa May, la Première ministre britannique.

Cet amendement, proposé par les pros-Union européenne, avait pour but de faire en sorte que le Royaume-Uni finisse par rester dans une union douanière, ce qui va à l'encontre de ce qui a été proposé par le gouvernement. L'impasse actuelle laisse place à la crainte d'un divorce très compliqué notamment sur le plan économique, et pour les entreprises présentes sur le sol anglais.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU