Bruxelles veut dynamiser le marché des obligations d'entreprises

Bruxelles veut dynamiser le marché des obligations d'entreprises
A lire aussi

LesEchos, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 18h13

C'est l'un des sujets majeurs de l'Union des marchés de capitaux, chère à Jean-Claude Juncker, le président de la Commision européenne. Bruxelles a chargé un groupe d'expert de plancher sur les obligations d'entreprises, qui vient de rendre ses conclusions.

L'enjeu est de taille. Au cours des 10 dernières années, la dette de marché s'est considérablement développée, sous le double effet d'une réduction des prêts par les banques et d'une baisse des taux rendant les financements obligataires favorables aux émetteurs.

Résultat, sur la période, le nombre annuel d'émissions a presque doublé, pour un volume total en 2016 de 280 milliards d'euros. 2017 s'annonce également comme un très bon millésime.

Un outil sous-utilisé

Pour les experts de Bruxelles, malgré cette forte…

Lire la suite sur LesEchos

 
1 commentaire - Bruxelles veut dynamiser le marché des obligations d'entreprises
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    référence à l'article :

    Discrimination : SOS Racisme épingle les assurances, banques et mutuelles
    Statut : refusé
    Il y a 27 minutes
    le 23 11 2017 à 09 38

    Je ne comprends pas pourquoi SOS raciste parle de Français d'origine française ou de Français d'origine africaine. Il n'y a plus de Français et d'ailleurs M. Macron l'a confirmé puisqu’il a annoncé que la culture française n'existait pas - Peut-être un jour paraîtra un décret le confirmant?- . Il faut vivre dans notre mondé décent et sans république ou si ce n'est une république mondiale, c'est à dire une nation mondiale. Puisq'en Fait les Républiocains sont les représentants d'une nation. Il n'y a plus guère que les politique qui n'ont pas compris que la République c'était terminé quand ils en appellent au "front Républicain".

    Quant à la démocratie, inutile de la convoquer dans les débats car il suffit d’observer que de nos jours ce sont des chapelles appelées association ( SOS, LE CRIf, le CNRS, etc...) et toutes les officines biens pensantes à statut qui viennent imposer à ceux qui ont voté, le modèle des pensées.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]