Budget américain: le Congrès votera cette semaine pour éviter un "shutdown"

Chargement en cours
Le chef de la majorité démocrate à la Chambre des représentants, Steny Hoyer, lors d'une conférence de presse à Washington le 3 juin 2020
Le chef de la majorité démocrate à la Chambre des représentants, Steny Hoyer, lors d'une conférence de presse à Washington le 3 juin 2020
1/3
© AFP, Nicholas Kamm

AFP, publié le mardi 08 décembre 2020 à 08h26

Le Congrès américain votera d'ici vendredi une loi pour prolonger d'une semaine le budget actuel, afin d'éviter une paralysie de l'administration fédérale ("shutdown") et de se ménager plus de temps pour négocier le budget 2021.  

La loi budgétaire actuelle arrive à échéance le 11 décembre. Si aucun accord n'était trouvé avant cette date, les financements publics en cours seraient brusquement interrompus, paralysant le gouvernement. 

Constatant que républicains et démocrates étaient encore loin de s'entendre sur un budget complet, les chefs des deux partis ont décidé lundi de s'offrir ce répit d'une semaine. 

Le chef de la majorité démocrate à la Chambre des représentants, Steny Hoyer, a annoncé un vote mercredi sur une mesure permettant de prolonger d'une semaine le budget actuel "pendant que les négociations continuent". 

Le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell a déclaré peu après que la chambre haute voterait cette mesure dans la foulée. 

En parallèle, les négociations sur un plan d'aide économique pour lutter contre les effets de la pandémie de Covid-19 se poursuivent en coulisses. Les chefs de la Chambre des représentants et du Sénat ont indiqué la semaine dernière qu'ils voudraient rattacher ces mesures au budget 2021.

Un groupe de sénateurs démocrates et républicains a proposé la semaine dernière un plan d'aide de 908 milliards de dollars et s'attèle depuis à rédiger une proposition de loi détaillée. 

Les chefs démocrates ont dit que ce plan pourrait servir de "base" aux négociations, tandis que Mitch McConnell et Donald Trump, président jusqu'au 20 janvier et qui aura donc le pouvoir de le promulguer, n'ont pas indiqué explicitement s'ils le soutenaient. 

Parmi les pierres d'achoppement à ce plan de consensus: une protection pour les entreprises contre des poursuites liées au Covid-19, que dénoncent des démocrates, et l'absence de chèques d'aide envoyés directement aux Américains. 

La Maison Blanche s'est toutefois montrée optimiste lundi. 

"Nous avançons dans la bonne direction, je pense que nous nous rapprochons" d'un accord, a déclaré son principal conseiller économique Larry Kudlow, lors d'une conversation virtuelle organisée par le Washington Post.

Ces nouvelles aides doivent notamment aider les ménages les plus vulnérables et les petites entreprises à se relever de cette crise sans précédent, alors que les mesures mises en place au printemps expirent progressivement d'ici fin décembre.

Une fois un texte adopté au Congrès, il "est probable" que Donald Trump le signe, a ajouté M. Kudlow, soulignant toutefois que cela dépendra de ce qui y sera inclus.

Le président élu démocrate Joe Biden a appelé de ses voeux un accord rapide, même d'un montant minime, assurant qu'il ne s'agirait que d'un "acompte" sur un prochain plan, plus vaste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.