Buffalo Grill propose de reprendre Courtepaille

Buffalo Grill propose de reprendre Courtepaille©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 25 août 2020 à 11h04

La chaîne de restauration a déposé un dossier de reprise de son concurrent placé en redressement judiciaire, et propose de "préserver 85% des emplois"...

Une lueur d'espoir pour Courtepaille ? Placée en redressement judiciaire le 29 juillet dernier, la chaîne de restauration pourrait bien voir le bout du tunnel grâce à une offre de son concurrent historique Buffalo Grill, qui a déposé un dossier de reprise de l'enseigne, contrôlée par le fonds d'investissement britannique ICG. Dans un entretien au 'Parisien' dévoilé lundi, le directeur général depuis avril 2018 Jocelyn Olive a détaillé son projet pour Courtepaille.

"Nous proposons de préserver 85% des emplois, soit un peu plus de 3.100 salariés sur un total de 3.600 en comptant les franchisés, ce qui est colossal. Dans le détail, le périmètre de reprise inclut ainsi 92 contrats de franchise et 145 restaurants (sur 190) opérés en succursale", a-t-il détaillé.

De plus, il sera également proposé au personnel non repris "un reclassement chez Buffalo Grill en fonction des postes disponibles. Et comme Buffalo Grill va très bien en ce moment, nous avons un grand nombre de postes à pourvoir, soit 170. Par ailleurs, nous nous engageons aussi à leur donner la priorité à la réembauche", a ajouté Jocelyn Olive.

Moderniser Courtepaille

Dans son offre, le directeur général de Buffalo Grill dit avoir inscrit "un plan d'investissement de plus de 80 millions d'euros sur une période de 5 ans auxquels il faut ajouter 20 millions en dépenses marketing et médias, soit plus de 100 millions d'euros". Ce plan doit permettre à Courtepaille, qui a selon lui "une place particulière dans le coeur des Français", de se "transformer et se réinventer".

Pour rappel, l'enseigne, qui n'a pas résisté au confinement imposé par la pandémie de Covid-19, a été placée en redressement judiciaire le 29 juillet par le tribunal de commerce d'Evry-Courcouronnes (Essonne). Les restaurants ont dû fermer pendant 11 semaines en zone verte et 2 de plus en Île-de-France. Fin juillet, la chaîne de restauration, qui avait également déjà souffert des incidences du mouvement des "Gilets jaunes" et des grèves contre la réforme des retraites, s'est vue refuser une demande de prêt garanti par l'Etat.

Offres étudiées jusqu'au 14 septembre

La direction avait précisé, dans un communiqué cité par 'Le Figaro, qu'elle avait recherché "des solutions de financement et de nouveaux partenaires avec l'assistance de la banque d'affaires Lazard" dès le mois de mai, afin d'"éviter toute impasse".

Jocelyn Olive estime que Buffalo Grill dispose de "la meilleure santé financière du marché de la restauration en France". "Je dirai même que nous sommes probablement le groupe le plus crédible d'un point de vue financier pour ce mariage avec Courtepaille", a-t-il souligné. Les offres de repreneurs potentiels seront étudiées jusqu'au 14 septembre prochain. Selon 'Libération', les candidats à la reprise seraient quatre, dont le groupe de restauration Bertrand (Hippo, Burger King...) ou encore le financier Walter Butler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.