Ça chauffe entre le Canada et l'Arabie saoudite

Ça chauffe entre le Canada et l'Arabie saoudite©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 août 2018 à 16h00

La crise diplomatique entre l'Arabie saoudite et le Canada semble s'envenimer. Selon une information du 'Financial Times', citant deux personnes proches de la situation, la banque centrale saoudienne et les fonds de pension de l'Etat auraient demandé à leurs gestionnaires d'actifs à l'étranger de se séparer de toutes leurs actions, obligations et avoirs en espèces canadiens, et ce quel qu'en soit le coût.

"Le Canada sait ce qu'il doit faire..."

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeir, a pour sa part déclaré lors d'une conférence de presse à Riyad qu'il n'y avait pas besoin de médiation dans le cadre de ce conflit et que le pays envisageait d'autres mesures contre Ottawa: "le Canada sait ce qu'il doit faire..."

Le royaume a suspendu ses relations diplomatiques avec le Canada et ses investissements dans le pays après un appel canadien à la libération immédiate de militants saoudiens des droits humains détenus à Riyad.

CAN gravement préoccupé par autres arrestations de membres de société civile & activistes droits des femmes en #ArabieSaoudite, incl. Samar Badawi. Ns exhortons autorités saoudiennes à les remettre en liberté, ainsi que tous les autres activistes pacifiques #droitsdelapersonne. - Pol. étrangère CAN (@CanadaPE)

"L'Arabie saoudite se tire une balle dans le pied. Si on veut ouvrir son pays au monde, on ne commence pas par expulser des ambassadeurs et geler le commerce avec des pays comme le Canada", a commenté à Reuters, Joost Hiltermann, de l'International Crisis Group.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU