Canicule : le réseau ferré pointé du doigt...

Canicule : le réseau ferré pointé du doigt...©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 juillet 2019 à 14h28

Les systèmes électriques et de signalisation ont connu une journée difficile jeudi avec la montée en flèche des températures !

La canicule (presque) passée, le temps des premiers bilans a déjà sonné... Il n'est pas très rassurant pour la SNCF en vue des prochains "coups de chaud" qui risquent de se répéter dans un futur plus ou moins proche !

La température qui s'est envolée à Paris jusqu'à 42 degrés jeudi, établissant au passage un nouveau record historique, a eu des conséquences directes sur le transport ferroviaire qui a connu de nombreux dysfonctionnements...

Une journée "très compliquée"

Invité vendredi matin sur Europe 1, Gilles Dansart, le directeur Mobilettre et spécialiste des voies ferrées, ne s'est pas montré étonné des "faiblesses structurelles du réseau français" qui ont été mises au jour durant les dernières heures...

Les perturbations se sont en effet multipliées, à tel point que la SNCF a invité ses usagers à reporter ou annuler leur voyage dans la mesure du possible, et que Thalys a tout simplement décidé de stopper la vente de billets pour les journées de jeudi et vendredi...

Des moyens insuffisants

Selon lui, le principal responsable n'est autre que... l'Etat : "On sait depuis longtemps que la France a sous-investi sur un certain nombre de réseaux : les réseaux denses comme celui d'Île-de-France, ou les réseaux moins utilisés en zone rurale", a expliqué Gilles Dansart.

Les rails ne sont d'après lui pas le problème principal à régler au plus vite, mais bien les systèmes électriques et de signalisation, car les câbles d'alimentation électrique se relâchent sous l'effet des fortes chaleur, ce qui oblige la SNCF à installer des tendeurs pour compenser ce phénomène.

Les rails et caténaires ont en revanche connu très peu d'incidents au cours de ces deux périodes caniculaires qui ont eu lieu depuis le début de l'été... Il faut dire que la SNCF se réserve la possibilité de limiter la vitesse des trains pour éviter l'envolée des températures à plus de 45 degrés qui risque de dilater les rails et entraîner des soucis de sécurité...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.