Carburants : les prix à la pompe continuent de reculer

Carburants : les prix à la pompe continuent de reculer©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 mars 2020 à 17h53

La semaine dernière, le diesel et le sans-plomb ont perdu environ 6 centimes dans les stations-services.

Les prix des carburants poursuivent leur décrue rapide !... Après une baisse de près de 10 à 12 centimes depuis le mois de janvier, les prix du carburant dans les stations-services ont encore dégringolé la semaine dernière, en raison de la chute des cours du pétrole qui se poursuit depuis le 'clash' spectaculaire intervenu entre l'Arabie Saoudite et la Russie il y a 10 jours.

D'après les chiffres communiqués ce lundi par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le prix du litre de gazole à la pompe a de nouveau baissé de 6 centimes en moyenne la semaine dernière, à 1,30 euro le litre. Depuis début janvier, le gazole a quasiment perdu 20 centimes et se retrouve au plus bas depuis la fin 2017...

Du côté de l'essence, les données du gouvernement font également état d'un fort recul. Le litre de sans-plomb 95 E10 (l'essence la plus vendue en France.) est passé de 1,44 euro à 1,38 euro, soit un recul de 5,5 centimes en une semaine...

Le Brent à son plus bas niveau depuis 2016

Le baril de Brent pointe en baisse de près de 12%, tombant à moins de 30 dollars ce lundi. Il s'agit de son plus bas niveau depuis le début 2016. Les cours restent plombés par le déséquilibre provoqué par l'offre abondante d'or noir et la demande qui ralentit, du fait de l'épidémie mondiale de coronavirus.

Pour rappel, les négociations entre les principaux pays producteurs pour réduire les quantités disponibles ont échoué de manière spectaculaire. L'Arabie saoudite ayant annoncé dans la foulée une baisse drastique du prix de vente officiel de toutes ses qualités de brut vers toutes les destinations, déclenchant une guerre ouverte des prix...

Vers une baisse durable ?

Selon les experts, la tendance risque de se poursuivre... "Les bruits de redémarrage économique de la Chine pourraient inciter à une remontée des prix, mais l'Europe est de plus en plus touchée, ce qui devrait influer sur les prix du brut", affirment les experts de l'Union française des industries pétrolières (UFIP), cités par 'BFMTV'.

Par ailleurs, alors que le gouvernement a ordonné depuis dimanche la fermeture des lieux "non indispensables" à la vie du pays, les stations-services peuvent de leur côté rester ouvertes. Contrairement à la situation dans les supermarchés, les stations-services ont été quelque peu délaissées... "Globalement, l'activité a baissé ces dernières semaines dans les stations-services, avec le blocage d'une partie de l'économie", a indiqué le président au Comité National des Professionnels de l'Automobile (CNPA), en charge des stations-service, Francis Pousse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.