Carlos Ghosn a quitté le centre de détention de Tokyo

Carlos Ghosn a quitté le centre de détention de Tokyo©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 avril 2019 à 16h16

Le dirigeant déchu de Renault et Nissan avait auparavant versé une caution de 500 millions de yens (4 millions d'euros environ), selon le tribunal de Tokyo.

Le tribunal du district de Tokyo avait accepté peu avant la demande de libération sous caution du président déchu de Nissan et de Renault... Carlos Ghosn a quitté sa prison jeudi, après avoir été une nouvelle fois arrêté le 4 avril en raison de soupçons d'enrichissement personnel au détriment de Nissan.

Carlos Ghosn avait auparavant versé une caution de 500 millions de yens (4 millions d'euros environ), selon le tribunal de Tokyo. L'appel du parquet contre la décision de le libérer a été rejeté plus tôt dans la journée.

Carlos Ghosn a été inculpé lundi d'un chef d'accusation supplémentaire d'abus de confiance aggravé par le parquet de Tokyo, sa quatrième inculpation depuis le début des procédures judiciaires engagées à son encontre au Japon.

Ghosn clame son innocence

Il est soupçonné d'enrichissement personnel et accusé d'avoir causé à Nissan des pertes financières de cinq millions de dollars entre décembre 2015 et juillet 2018... L'ancien patron, également inculpé d'abus de confiance aggravé pour avoir minimisé ses revenus chez le constructeur automobile japonais Nissan pendant près de 10 ans, dément toutes les accusations. Ses avocats estiment que sa nouvelle détention est "illégale".

L'architecte de l'alliance Renault-Nissan, qui clame son innocence, avait été libéré une première fois sous caution le 6 mars, après 108 jours de détention sur des accusations de malversations financières.

Assignation à résidence

Cette remise en liberté est assortie de plusieurs conditions restrictives et de mesures visant à empêcher Ghosn de falsifier des preuves. L'ancien dirigeant est assigné à résidence, a interdiction de quitter le Japon et n'a pas le droit d'avoir un smartphone mais un simple téléphone pour ne pas se connecter à internet, entre autres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.