Carnage boursier pour Rovio, l'éditeur d'Angry Birds

Carnage boursier pour Rovio, l'éditeur d'Angry Birds©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 22 février 2018 à 14h04

Les affaires ne s'arrangent pas pour l'éditeur d'Angry Birds...et ses actionnaires. Rovio Entertainment s'effondre de près de 50% à la bourse d'Helsinki après avoir dévoilé des prévisions 2018 pour le moins décevantes. La firme finlandaise, qui doit publier ses comptes détaillés 2017 le 2 mars, a indiqué ce matin que ses revenus reculeront cette année (entre 260 et 300 ME) tandis que la marge opérationnelle ajustée est anticipée entre 9 et 11% contre 10,6% l'an dernier.

Une concurrence exacerbée

Les Finlandais qui avaient placé beaucoup d'espoirs dans Rovio et voyaient dans l'éditeur de jeux-vidéo la nouvelle star de la techno locale en ont pour leur grade. Rovio a en effet le plus grand mal à surfer sur le succès de son jeu phare et peine à élargir son portefeuille. Dans un marché très concurrentiel, le groupe avait déjà fait couler beaucoup d'encre en 2015 lorsqu'il avait supprimé un tiers de ses effectifs.

"La concurrence dans l'industrie du jeu mobile est très forte et l'acquisition d'utilisateurs est devenue plus coûteuse pour les entreprises", explique à CNBC, Atte Riikola, analyste chez Inderes Equity Research. Ce dernier estime que les attentes étaient sans doute un peu trop élevées au moment de l'IPO de Rovio, valorisé alors près d'un milliard d'euros.

Forte hausse des comptes en 2017

Les objectifs 2018 de la firme laissent au second plan la nette amélioration des résultats 2017. Le résultat opérationnel a bondi de 85,8% à 31,4 ME pour des revenus en croissance de 55% à 297,2 ME. L'Ebitda a grimpé de 69,6% à 60 ME.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Carnage boursier pour Rovio, l'éditeur d'Angry Birds
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    a la "caisse d'épargne" ou supposée ce n'était pas un libre jeu de boursicoteur mais par le biais d'un contrat assurance-vie adossé bien entendu a la Bourse au plus élevée , concocté pour plumer et nickel chrome astiquer un maximum de pigeons ... vraiment simplement ils avaient encaissé sous la pression de leurs gros cochons de patrons et tout laisser filer : un vrai jeu de massacre assuré !