Carrefour : la CFDT appelle à la grève pour Pâques

Carrefour : la CFDT appelle à la grève pour Pâques©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 23 mars 2021 à 16h45

Selon le deuxième syndicat du groupe, "les négociations de salaires se font au rabais", les embauches sont gelées" et "la santé des salariés est impactée par des projets destinés à augmenter la productivité"...

Selon le deuxième syndicat du groupe, "les négociations de salaires se font au rabais", les embauches sont gelées" et "la santé des salariés est impactée par des projets destinés à augmenter la productivité"...

Alors que les négociations annuelles obligatoires de revalorisations des salaires, rouvertes il y a quelques semaines, se sont conclues sur un constat d'échec, la CFDT a appelé à un mouvement national dans toutes les sociétés du groupe Carrefour pour le week-end de Pâques, soit à compter du 3 avril prochain.

Ainsi, les salariés des hypermarchés, supermarchés et entrepôts sont appelés "à cesser le travail" pour réclamer l'amélioration des conditions de travail. "Malgré l'annonce de résultats 2020 exceptionnels, la poursuite de ses investissements à l'étranger et la revalorisation de sa politique actionnariale, la direction de Carrefour ne cesse de remettre en cause le statut social et les conditions de travail de ses salariés", dénonce le deuxième syndicat du groupe.

Dans un communiqué diffusé lundi, la CFDT affirme que "les négociations de salaires se font au rabais", les embauches sont gelées" et "la santé des salariés est impactée par des projets destinés à augmenter la productivité".

Arrêt du passage de magasins en location-gérance réclamé

L'organisation syndicale évoque notamment le projet TOP, qui doit permettre de repenser l'organisation des équipes d'approvisionnement des magasins. Or, selon le syndicat qui n'est pas majoritaire au sein de Carrefour, ce projet occasionnerait une pression accrue sur le travail des salariés.

"D'autre part, un nouveau projet de cessions en location-gérance de 40 magasins (30 supermarchés + 10 hypers) est annoncé pour 2021 ! Quel mépris durant cette pandémie pour les milliers de salariés concernés (perte de rémunération et passage en sous-traitance auprès de repreneurs) !", souligne la CFDT, qui réclame ainsi "l'arrêt" de ce projet, qui priverait les salariés des avantages du groupe.

Les salariés ne méritent pas d'"être jetés en pâture à des repreneurs"

"Les salariés de Carrefour sont fortement exposés et sollicités depuis le début de la crise sanitaire. Ils méritent une rémunération à la hauteur, des conditions de travail décentes et de ne pas être jetés en pâture à des repreneurs", estime encore le syndicat, qui demande ainsi "le maintien du pouvoir d'achat des salariés par la revalorisation des grilles de salaires et le versement de la prime Macron".

Pour rappel, Carrefour, qui avait annoncé en février dernier le retour du versement d'un dividende en numéraire, avait été approché début janvier par le Canadien Couche-Tard pour une fusion, qui n'a finalement pas abouti après le "veto clair et définitif" du gouvernement français...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.