"Cars Macron" : plus de 10 millions de passagers transportés en 2019

"Cars Macron" : plus de 10 millions de passagers transportés en 2019
cars Macron bus

Boursier.com, publié le vendredi 31 juillet 2020 à 17h13

Les recettes ont progressé, se situant entre 132 et 148 millions d'euros, contre 130 millions d'euros en 2018, indique l'Autorité de régulation des transports (ART) dans un rapport...

C'est un record !... En 2019, les "cars Macron" ont transporté pour la première fois plus de 10 millions de passagers ("entre 10,3 et 11,3 millions") en France, contre 8,9 millions en 2018, comme l'a annoncé l'Autorité de régulation des transports (ART) dans un rapport dévoilé ce vendredi. Cette activité, qui est désormais constituée par les opérateurs nationaux FlixBus et BlaBlaBus et 8 autres opérateurs régionaux, a permis de dégager entre "132 et 148 millions d'euros", contre 130 millions en 2018.

"Alors que la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 marquera inévitablement un recul des résultats enregistrés depuis la libéralisation du marché en 2015, les services librement organisés (SLO) de transport routier de voyageurs ont atteint un niveau inédit de fréquentation en 2019", souligne l'institution dans un communiqué.

L'autorité de régulation précise par ailleurs avoir décidé de présenter "des fourchettes de valeurs en lieu et place des données protégées" pour la première fois dans son bilan annuel, afin d'assurer "la protection des données couvertes par le secret des affaires".

Des promotions "qui ont stimulé la demande"

Cette fréquentation en hausse s'explique par "les offres promotionnelles des opérateurs principaux qui ont stimulé la demande au cours de la première moitié de l'année et par des reports modaux provoqués par les grèves du mois de décembre dans le transport ferroviaire", précise le rapport. Au total, depuis 2015, date de la libéralisation du secteur des transports en autocars, 30 millions de voyageurs ont préféré ces cars plutôt que le train ou les avions.

Avec ces promotions, la recette par passage s'est ainsi repliée de 6% sur un an, à 4,60 euros hors taxe. Le taux d'occupation dépasse 60%. "Les services librement organisés de transport par autocar sont confrontés pour la majeure partie de leur fréquentation à une forte concurrence intermodale, et voient leur performance environnementale par passager s'améliorer de manière notable depuis 2016", précise l'autorité de régulation, qui constate "une réduction de 28 % des émissions en équivalent CO2 par passager.km entre 2016 et 2019".

Chute attendue en 2020

Au total, 320 villes françaises étaient desservies par les "cars Macron" en 2019, soit une baisse de 3% sur un an. Le nombre de départs quotidiens a toutefois grimpé de 1%, à 839. Avec la crise du Covid-19, l'institution n'a pas délivré de prévisions pour ce secteur, qui représentait 2.943 emplois (en équivalent temps plein) en 2019, soit une hausse de 374 ETP de plus qu'en 2018.

Une chute est toutefois attendue sur l'année 2020. "Les services librement organisés d'autocars ont connu une chute au mois de mars avant même la date du confinement, avec un arrêt total à partir du 17 mars et, s'ils proposent à nouveau une offre depuis le 15 juin 2020, celle-ci est encore limitée", précise le rapport.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.