Carton plein pour le loto du patrimoine

Carton plein pour le loto du patrimoine©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 14 septembre 2018 à 09h37

Eglises, châteaux, lavoirs et autres fontaines, des lieux d'un autre temps qui demandent beaucoup d'attention mais aussi d'argent pour être restaurés. Mettre en place un loto pour tenter de les sauver, l'idée a visiblement séduit les français. Lancé le 3 septembre dernier, il s'est déjà écoulé plus de 2,5 millions de tickets à gratter selon les informations du Figaro. Et un tirage spécial du loto a lieu ce vendredi 14 septembre, à la veille des Journées européennes du patrimoine.

Recenser les sites en péril, la mission a été confiée par le chef de l'état à Stéphane Bern. Cette année, l'animateur télé espère récolter 14 à 20 millions d'euros pour financer la restauration de 270 sites disséminés un peu partout sur le territoire. Parmi eux, 18 sont dits prioritaires comme la Maison de Pierre Loti en Charente-Maritime, l'aqueduc romain du Gier dans le Rhône ou encore la maison d'Aimé Césaire en Martinique.

13 millions d'euros

Le jeu de grattage est vendu 15 euros et il a déjà trouvé ses adeptes parmi les habitués des buralistes, mais pas seulement. Mettre la main à la poche pour contribuer à la restauration des vieilles pierres avec l'espoir d'un petit bonus à la clef, la formule séduit plus largement les Français. Il faut dire que les chances de gagner sont immenses, un ticket sur trois est gagnant.

Le tirage spécial du loto a lieu ce vendredi soir. La Française des Jeux espère deux millions de joueurs. Mise minimum : trois euros avec un jackpot de 13 millions d'euros à la clef.

Un succès

Pour sa première édition, le loto du patrimoine est donc déjà un véritable succès. Un peu plus de 25% de l'argent récolté par le loto et 10,2% par le jeu à gratter seront destiner à la rénovation de monuments. Un mode de financement loin d'être inédit en Europe. Depuis plusieurs années, l'initiative existe déjà en Grande-Bretagne, en Italie ou encore aux Pays-Bas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.