Centres commerciaux : les lieux qui doivent fermer et ceux qui restent ouverts

Centres commerciaux : les lieux qui doivent fermer et ceux qui restent ouverts
immobilier commercial magasin centre commercial

Boursier.com, publié le lundi 01 février 2021 à 13h19

La distinction entre les produits dits "essentiels" et "non-essentiel" était "ingérable", a jugé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire...

L'annonce est tombée vendredi soir : "les centres commerciaux non alimentaires d'une surface supérieure à 20.000 mètres carrés, c'est-à-dire ceux qui favorisent le plus de brassage des populations" doivent fermer, a indiqué le Premier ministre Jean Castex à l'issue d'un conseil de défense sanitaire. Une mesure qui pourrait permettre pour l'heure d'éviter un troisième confinement, selon le gouvernement.

Ainsi, les commerces, de prêt-à-porter, bricolage, décoration ou encore ameublement, et les galeries marchandes d'une surface commerciale, ont eu jusqu'à samedi soir pour baisser le rideau. Dans les grands centres commerciaux, seuls les supermarchés et hypermarchés et les magasins alimentaires (comme les boulangeries) sont autorisés à rester ouverts. Les pharmacies resteront également, par dérogation, ouvertes.

Dimanche, un décret a précisé cette décision : les 20.000 mètres carrés prennent en compte la surface totale du magasin, et non pas seulement la surface de vente, intégrant alors notamment les bureaux ou les zones de logistique et pénalisant plus de magasins.

Plus de 400 centres commerciaux concernés

"Les zones commerciales, parcs d'activité et villages de marques où la circulation du public entre les commerces intervient en extérieur ne sont pas concernés et peuvent rester ouverts", a détaillé le ministère de l'Economie dans un communiqué publié samedi. "Près de 400 centres commerciaux ou magasins sont concernés sur le territoire national", a-t-il également indiqué.

"Les commerces fermés n'auront pas la possibilité de faire de click&collect ou retrait commande. En revanche, la livraison de leur produit restera possible", peut-on également lire dans le communiqué du ministère.

Ikea contraint de fermer tous ses magasins

Dimanche, Ikea, dont les magasins dépassent majoritairement les 20.000 mètres carrés, a ainsi annoncé la fermeture d'une trentaine de magasins dans l'Hexagone. "Suite aux dernières annonces gouvernementales, nous devons fermer les portes de tous nos magasins dès le dimanche 31 janvier 2021, à l'exception de notre magasin de Vélizy (Yvelines) et de l'atelier de conception de Nice", a écrit l'enseigne suédoise de mobilier et d'aménagement sur sa page Facebook.

La Fnac, dont les magasins sont présents essentiellement dans des centres commerciaux, et l'enseigne culturelle Cultura ont également annoncé la fermeture de plusieurs magasins en France. A Paris, le BHV-Marais, les Galeries Lafayette/Haussmann ou les Halles doivent aussi fermer.

A l'inverse, Decathlon a indiqué que "la plupart de magasins restent ouverts". "Tous nos magasins restent ouverts", ont de leur côté annoncé les enseignes de bricolage Leroy Merlin et Castorama.

La distinction "essentiel/non-essentiel "ingérable"

Contrairement au premier confinement, la distinction entre les produits dits "essentiels" et "non-essentiel" n'est plus prise en compte. "Cette distinction était ingérable", a jugé ce lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur 'RTL', avant de confirmer que "les supermarchés pourront tout vendre dans les centres commerciaux".

Les contrôles de jauges pour les commerces de moins de 400 mètres carrés, à savoir une personne pour 10 mètres carrés, "seront plus stricts", a par ailleurs précisé le locataire de Bercy.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.