Ces centaines de monnaies virtuelles qui prospèrent dans l'ombre du bitcoin

Ces centaines de monnaies virtuelles qui prospèrent dans l'ombre du bitcoin
A lire aussi

LesEchos, publié le vendredi 02 février 2018 à 14h38

« Populous », « enigma », « pascalcoin »… Ces noms ne vous diront probablement rien. Et pourtant, ces trois cryptomonnaies, lancées il y a moins de dix-huit mois, affichent elles aussi des performances stratosphériques, dépassant même celle du bitcoin.

Lire aussi :

>Le bitcoin les rend fous

>Panique sur le marché des cryptomonnaies après de nouvelles menaces de Séoul

Rien qu'en 2017, les cours de ces « altcoins », littéralement « monnaies alternatives », ont progressé de plus de 1.500 %. Pendant que le bitcoin enfonçait le plafond des 10.000 dollars, elles sont passées de quelques centimes à plusieurs dollars, voire quelques dizaines de dollars.

Le bitcoin comme locomotive

Des exemples comme celui du populous ou de l'enigma, il en existe aujourd'hui des centaines. Pour la…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Ces centaines de monnaies virtuelles qui prospèrent dans l'ombre du bitcoin
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    La France insoumise de Mélenchon va ouvrir une "école"

    Référence à la réaction :
    C'est une bonne idée! Au moins un mouvement qui ne pense pas avoir la science infuse, et qui se donne comme mission d'ouvrir les esprits et d'apprendre. A côté des issus des grandes écoles qui prétendent tout savoir et qui ont surtout mis le pays dans le mur, remettre au goût du jour l'apprentissage et le partage des connaissances, tout ceci me paraît frappé au coin du bon sens. On ne peut bien faire sans savoirs multiples.
    supprimer commenter
    Statut : refusé
    Il y a 2 heures
    A Dame-Hermeline - Dommage que vous soyez en privé! Enfin, chacun fait comme il veut...Il est une réalité, tous les partis, de tous bords, ont eu, ou ont des "pépinières" pour leur futurs cadres, et des centres de formation pour leurs élus. C'est factuel. Ici, il s'agit d'une école non obligatoire, en site ou en ligne. Et embrigader des Insoumis, c'est un peu comme tenter la quadrature du cercle, non? Si vous en connaissez quelques uns, ce n'est pas le genre moutonnier.
    Il faut bien préparer l'avenir, informer, documenter, réfléchir, proposer, discuter, argumenter, encore réfléchir, écouter, comprendre, et ne pas arriver, comme d'autres, sans connaissance des sujets, et à en être réduits à lever la main pour voter comme il est conseillé par les instances dirigeantes. Façon caporalisme.

    La modération n'a aucun motif réel et sérieux de rejeter mon avis, qui ne fait que répondre à une série de commentaires, tous ou presque, manifestement contraires à mon propos, qui eux peuvent passer, mais moi, on me refuse de m'exprimer courtoisement. Mon journal est plein de ces abus, et j'ai prévenu votre service du comportement militant qui rejette mes réponses pour me museler. peine perdue, je vais le repasser autant de fois que nécessaire. Cordialement;

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]