Chantiers de l'Atlantique : l'Etat rejette l'offre du fondateur de Bricorama

Chantiers de l'Atlantique : l'Etat rejette l'offre du fondateur de Bricorama©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 14 avril 2021 à 11h05

Faute d'autres repreneurs, les Chantiers de l'Atlantique devraient être nationalisés.

Faute d'autres repreneurs, les Chantiers de l'Atlantique devraient être nationalisés.

Le gouvernement français a rejeté l'offre de reprise des Chantiers de l'Atlantique formulée par l'homme d'affaires Jean-Claude Bourrelier, fondateur de Bricorama, selon le quotidien 'Les Echos' Jean-Claude Bourrelier avait proposé d'acquérir via sa société familiale d'investissement environ 41% du capital des Chantiers de l'Atlantique. Et il était seul en lice, après l'échec du mariage avec l'italien Fincantieri.

Faute d'autres repreneurs, les Chantiers de l'Atlantique devraient être nationalisés, indique le journal.

L'Etat va conserver ses parts

"Après avoir donc été sous pavillon sud-coréen, chez STX, Les Chantiers de l'Atlantique, qui réalisent un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros, génèrent près de 8.000 emplois directs et indirects, et travaillent avec 500 entreprises locales, sont désormais de facto nationalisés", rappelle le quotidien.

L'Etat va conserver les 84,34% des parts qu'il avait récupérées après la défaillance du chantier sud-coréen, Naval Group en détenant 11,7%, les salariés 2,4% et les entreprises locales 1,6%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.