Chantiers navals : un carnet de commandes plein à ras bord pour STX France !

Chantiers navals : un carnet de commandes plein à ras bord pour STX France !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 mars 2018 à 06h48

Les chantiers navals STX de l'Atlantique, à Saint-Nazaire, viennent de livrer le "Symphony of the Seas", le plus gros paquebot au monde. Le destinataire est la compagnie Royal Caribbean International... Le bateau affiche des chiffres impressionnants : 220.000 m2 de surface et 100.000 tonnes. Il est capable d'avancer à 24 noeuds, soit pratiquement 40 km/h. Il est un peu plus grand que l'"Harmony of the Seas", le navire jumeau livré à l'armateur américain en 2016. Un événement qui est l'occasion de rappeler que l'activité du chantier est redevenue florissante...

"Effort de guerre extraordinaire"

Le paquebot, qui mesure 362 mètres de long et 66 de large, a pour particularités d'être équipé d'une tyrolienne, d'un toboggan de 30 mètres de haut et d'une patinoire. Avec ses 2.747 cabines, il pourra transporter 6.747 touristes, selon la filiale de Royal Caribbean Cruises Line (RCCL).

"Il est 30 à 40% plus gros que la plupart des grands bateaux qui naviguent", précise Martin Fouché, directeur de l'armement de l'ensemble des navires livrés à RCCL, qui salue "un effort de guerre extraordinaire".

Carnet plein

Des discussions ont déjà commencé en vue de la conception du prochain paquebot, qui doit être livré en 2021 et dont les études ont débuté en janvier dernier...

Le carnet de commandes de STX France est plein jusqu'en 2026, avec pas moins de 5 milliards d'euros de commandes fermes et 7 milliards d'euros en options. Parmi les commandes fermes, neuf navires et une sous-station électrique de ferme éolienne off-shore sont à livrer d'ici à 2022...

Début de l'ère Fincantieri

Les chantiers navals nazairiens, qui emploient 3.000 personnes et font travailler 5.000 employés de sous-traitants, ont lancé une campagne pour recruter 200 personnes par an.

Cette livraison de paquebot est la première depuis le rachat de la moitié des parts du capital de l'entreprise, en février dernier, par son concurrent italien Fincantieri. Ce dernier dispose de 51% des droits de vote, grâce à un "prêt" des parts de l'Etat français...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.