Charbon : BNP Paribas accélère sa sortie

Charbon : BNP Paribas accélère sa sortie
charbon mine énergie
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 11 mai 2020 à 18h20

La banque n'acceptera plus aucun nouveau client dont la part de chiffre d'affaires liée au charbon est supérieure à 25%".

BNP Paribas a annoncé lundi qu'elle élargissait à l'ensemble des pays membres de l'OCDE son objectif de rompre d'ici 2030 toute relation avec des clients utilisant du charbon pour produire de l'électricité. "Le groupe poursuivra son engagement de mettre fin, à brève échéance, aux relations avec tout client développant de nouvelles capacités de production à base de charbon", indique la banque française.

"BNP Paribas n'acceptera plus aucun nouveau client dont la part de chiffre d'affaires liée au charbon est supérieure à 25%", explique-t-elle. La banque précise que la mise en oeuvre de cette politique conduira rapidement à une réduction de moitié environ du nombre de ses entreprises clientes recourant au charbon pour une part de leur production en électricité.

Du retard sur les engagements

Les banques, assureurs ou investisseurs français se sont engagés à livrer d'ici à mi-2020 un calendrier de sortie globale du financement des activités charbon. Mais ils sont encore loin du compte, comme le regrettait fin 2019 l'ONG Les Amis de la Terre.

"BNP Paribas est le plus gros financeur français des entreprises qui développent de nouvelles centrales à charbon, avec pas moins de 2,2 milliards de financements accordés à ces entreprises rien qu'en 2019", pouvait-on lire dans son rapport, avant le revirement de la banque. Axa, Société Générale et Natixis faisaient partie des grands établissements financiers également épinglés dans ce rapport.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.