Chez Apple, on se tape la tête contre les murs... de verre !

Chez Apple, on se tape la tête contre les murs... de verre !
Apple pomme

Boursier.com, publié le mardi 06 mars 2018 à 21h51

Alors que la firme à la pomme fourmille de nouveaux projets, dont trois nouveaux iPhones, c'est l'ergonomie de son nouveau siège futuriste de Cupertino, en Californie, qui fait couler de l'encre ces derniers jours.

Ainsi, le nouvel immeuble d'une valeur de 5 milliard de dollars, inauguré en grande pompe par Apple en avril 2017, se révèle parfois dangereux pour ses quelque 13.000 salariés. Ainsi, de nombreux employés fraîchement arrivés dans cette sorte de "vaisseau spatial" presque entièrement en verre, se sont blessés et coupés, en percutant par erreur les portes et murs en verre quasi-invisibles dont est équipé le bâtiment...

Au moins trois appels aux urgences pour des coupures

Situé à Cupertino, en Californie, non loin du premier siège d'Apple, le nouvel immeuble se présente comme un anneau de 260.000 mètres carrés et s'étale sur 70 hectares d'espaces arborés. D'un diamètre de 465 mètres pour une circonférence supérieure à 1,5 kilomètre, l'"Apple Park", imaginé par feu Steve Jobs, est plus grand que le Pentagone...

Ces derniers temps, les accidents impliquant des employés percutant des cloisons de verre ont même nécessité plusieurs appels aux services d'urgences locaux pour des coupures importantes. Le 'San Francisco Chronicle' fait ainsi état d'au moins trois appels d'urgence pour des blessures, dont au moins une nécessitait des points de suture...

Des autocollants pour signaler les portes en verre

Selon l'agence 'Bloomberg', des employés ont pris l'initiative de coller des affichettes pour signaler les parois les plus dangereuses, mais celles-ci ont été rapidement retirées pour ne pas nuire à l'esthétique des locaux... Mais selon les dernières informations, la direction, qui n'a pas officiellement réagi, a accepté de placer des autocollants sur certaines parois afin d'éviter les chocs.

De son côté, le responsable du service bâtiments de la ville de Cupertino, Albert Salvador, a bien identifié un problème à la suite d'une visite sur le site : "il y a un souci, spécialement quand les vitres viennent d'être nettoyées et qu'il est presque impossible de les distinguer", a estimé le responsable de la Ville, qui dit avoir relayé l'information aux personnes responsables.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.